Brigitte Macron "très heureuse" d'être la marraine du bébé panda

  • A
  • A
Brigitte Macron "très heureuse" d'être la marraine du bébé panda
Brigitte Macron s'est dite samedi "très heureuse" d'être la marraine du premier bébé panda né en France@ YOAN VALAT / POOL / AFP
Partagez sur :

L'Élysée a annoncé la visite de la première dame au zoo "dans les prochains mois pour voir le bébé", né vendredi soir.

Brigitte Macron s'est dite samedi "très heureuse" d'être la marraine du premier bébé panda né en France, selon la direction du zoo de Beauval dans le Loir-et-Cher.

La Chine choisira le prénom de l'animal, Brigitte Macron validera. L'Élysée a annoncé la visite de la première dame au zoo "dans les prochains mois pour voir le bébé", né vendredi soir, ont indiqué le directeur du zoo de Beauval, Rodolphe Delord, et sa sœur Delphine, directrice de la communication. "La Chine choisira le nom du bébé", un mâle nommé provisoirement par le zoo "Mini-Yuan Zi", nom inspiré de celui de son père Yuan Zi, compagnon de la mère Huan Huan, ont-ils précisé. Brigitte Macron validera le prénom avant de "venir pour la cérémonie officielle" au zoo de Beauval, qu'elle "connaît très bien et où elle est venue plusieurs fois", ont-ils ajouté.

Une naissance médiatique. La naissance d'un bébé panda est un événement autant diplomatique que médiatique et scientifique : selon l'usage, la première dame du pays-hôte est marraine d'un panda nouveau-né avec son homologue chinoise. La Chine récupérera le bébé panda de Beauval d'ici à trois ans, lorsqu'il sera sevré. "Mini-Yuan Zi" a entamé samedi sa "première semaine, la plus difficile", mais il est vigoureux et "tête sa mère", selon son premier bulletin de santé livré à la presse par le chef vétérinaire du zoo, Baptiste Mulot.  Son jumeau est décédé peu après sa naissance, en dépit des efforts des vétérinaires du zoo.

Hors de Chine, seuls 22 parcs zoologiques dans le monde possèdent des pandas.  Huan Huan, bientôt âgée de 9 ans, et Yuan Zi sont arrivés en janvier 2012 à Beauval, prêtés par la Chine pour dix ans, à l'issue d'intenses tractations au plus haut niveau entre Paris et Pékin.