Blanquer annonce la suppression de 1.800 postes dans l'Education nationale en 2019

  • A
  • A
Blanquer annonce la suppression de 1.800 postes dans l'Education nationale en 2019
@ THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Éducation nationale annonce la suppression de 1.800 postes l'année prochaine, dans le secondaire et les services administratifs.

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer annonce dans le Figaro la suppression de 1.800 postes dans l'enseignement en 2019, soit 0,2% des emplois du ministère. "Seuls le second degré (collèges et lycées, ndlr) et les services administratifs seront concernés" par les baisses d'effectifs, assure Jean-Michel Blanquer qui, fidèle à sa politique, entend "mettre le paquet à l'école primaire". 

Des heures supplémentaires. Pour compenser cette baisse d'effectifs, le ministre précise que les chefs d'établissement pourront imposer plus d'heures supplémentaires aux enseignants. "Le volume d'enseignement sera évidemment maintenu à travers le recours aux heures supplémentaires. De plus, les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales, donc plus rémunératrices pour les professeurs", ajoute-il, souhaitant ainsi donner la priorité au pouvoir d'achat des professeurs. 

Un budget revu à la hausse. Cette annonce intervient alors qu'Edouard Philippe avait annoncé fin août que 4.500 postes de fonctionnaires seraient supprimés l'année prochaine. Et l'Éducation nationale, premier vivier de fonctionnaires de l'Etat avec près de la moitié des effectifs publics, n'échappe pas aux coupes opérées pour faire des économies.

Enfin, alors que le gouvernement assure régulièrement que l'éducation est sa "première priorité budgétaire", le budget de l'Education nationale augmentera en 2019 de 850 millions d'euros, soit une hausse de 1,7%, annonce encore Jean-Michel Blanquer.