Bernard Pivot : Twitter, "un très bon exercice" de français

  • A
  • A
Bernard Pivot : Twitter, "un très bon exercice" de français
Bernard Pivot est inscrit sur Twitter depuis novembre 2011.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Dans "Il n'y en a pas deux comme elle" mardi, Bernard Pivot et le Professeur Rollin ont parlé de l'orthographe et de la langue française.

Au micro d'Europe 1, le 18 septembre dernier, Najat Vallaud-Belkacem indiquait qu'elle voulait ré-introduire la dictée quotidienne en école primaire dès la rentrée 2016. Une manière de corriger le niveau d’orthographe des Français, qui a encore baissé en 2015. "Réintroduire la dictée, je suis pour", indique Bernard Pivot, invité d' "Il n'y en a pas deux comme elle" avec le Professeur Rollin. Ce dernier est également favorable à la mesure, mais explique qu'il faut évoluer dans l'approche. "Il faut la réintroduire (NDLR : la dictée) d'une manière moderne, de préférence. C'est-à-dire que la modernité va du côté ludique, plutôt que du côté 'tu vas prendre des claques sur les doigts' ", précise-t-il. Le professeur Rollin ajoute que "contrairement à une idée répandue, les Français sont très joueurs et preneurs de l'orthographe (...) Avec mon bouquin, je fais le tour des librairies et les gens se rassemblent pour que je leur fasse des dictées".

Twitter, "une forme de discipline". Tout le monde, ou presque, fait des fautes. "Il faut toujours se méfier du premier mot qui vous arrive à l'esprit, surtout quand vous écrivez. Souvent, ce sont les seconds qui viennent à l’esprit qui sont les plus justes", confie Bernard Pivot. Au-delà de la classique dictée, Twitter se révèle être un bon exercice selon l'ancien animateur d'Apostrophes. "C'est une forme de discipline, à la fois de l'esprit et du style. C'est un très bon exercice. Quand on prend de l'âge, c'est une bonne manière d'avoir son esprit en alerte et de continuer à jouer avec les mots". À vos 140 signes donc !



>>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" :