Banderole de Greenpeace à la tour Eiffel : 12 interpellations

  • A
  • A
Banderole de Greenpeace à la tour Eiffel : 12 interpellations
Une dizaine d'activistes de Greenpeace se sont introduits dans al Tour Eiffel@ Aude Vernuccio / Europe 1
Partagez sur :

La sécurité va être renforcée à la tour Eiffel à la suite de l'action de membres de Greenpeace, annoncé la préfecture de police.

Douze personnes ont été interpellées à la suite de l'action de Greenpeace sur la tour Eiffel vendredi matin, selon un communiqué de la Préfecture de police de Paris. Une dizaine de militants ont réussi à accrocher une banderole anti-FN sur la Dame de fer. 

"Liberté, égalité, fraternité #Resist". Vers 5h25, une dizaine de membres de l'association écologiste Greenpeace ont escaladé la tour Eiffel par le pilier nord pour accrocher une banderole sur laquelle on pouvait lire "Liberté, égalité, fraternité #Resist". Une action qui fait référence à la présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. 



Trois interpellations. Des fonctionnaires de police, des sapeurs-pompiers du groupe de recherche et d'intervention en milieu périlleux (Grimp) et des policiers du groupe d'escalade se sont immédiatement rendus sur place, précise le communiqué de la PP. L'incendie a été clos aux alentours de 9h30. Douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, a indiqué une source policière.

"Des dysfonctionnements dans le dispositif de sécurité". La Préfecture de Police a également tenu à souligner "des dysfonctionnements dans le dispositif de sécurité de la tour Eiffel". C'est pourquoi elle a provoqué une réunion vendredi à 10h30 avec la mairie de Paris et la société d'exploitation de la tour Eiffel "afin d'analyser les faits, d'en tirer les enseignements, et d'adapter les instructions qui s'imposent au regard de la responsabilité de chacun." A l'issue de cette réunion, un renforcement des mesures de sécurité a été instauré. Sur le site, Un "renforcement immédiat des moyens humains présents au centre de supervision de la tour Eiffel" a été décidé, ainsi qu'un renforcement des équipes cynophiles du service de sécurité d'exploitation de la tour Eiffel. Aux alentours, le nombre de patrouilles de la préfecture de Police a été augmenté. Le dispositif périphérique de vidéo doit, lui, être "réévalué".