Attentats : le père d'une victime boycottera l'hommage national

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le père d'Aurélie, tué lors des attentats de Paris, met en cause "l'incurie totale" du gouvernement "depuis 11 mois". 

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Un cri de colère contre le gouvernement. Le père d'Aurélie, une des victimes du Bataclan lors des attentats de Paris, a décidé de boycotter l'hommage national, vendredi. "J'ai l'impression que rien n'a été fait. Je ne veux pas être complice de ce gouvernement qui a fait preuve d'une incurie totale depuis 11 mois", a-t-il expliqué au micro d'Europe 1.

"On aurait dû prendre des mesures plus fortes". "J'ai vécu, étant administrateur de RSF, les attentats contre Charlie Hebdo. J'ai pensé que des mesures fortes seraient prises par le gouvernement. J'ai l'impression que rien n'a été fait. L'espace Schengen est une passoire. Il suffit de regarder comment les gens fichés S ont pu semer la mort, retourner en Syrie via l'Allemagne, via la Croatie. On aurait dû prendre des mesures plus fortes", a estimé le père d'Aurélie.

"Moi, je n'irai pas". "Je ne demande pas que toutes les familles des victimes boycottent. Chacun fait selon son sentiment, mais moi je n'irai pas", a-t-il assuré. L'Hôtel national des Invalides à Paris prendra vendredi les couleurs du deuil pour une cérémonie inédite d'hommage aux 130 personnes tuées et aux quelque 350 autres blessées lors des attentats du 13 novembre. Sans plusieurs familles de victimes.