Attentats de Paris : deux personnes interpellées à Bruxelles

  • A
  • A
Attentats de Paris : deux personnes interpellées à Bruxelles
@ BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP
Partagez sur :

Cinq perquisitions, qui ont débouché sur ces deux interpellations, ont été conduites mercredi matin à Bruxelles dans le cadre de l'enquête visant Mohamed Abrini et Ahmed Dahmani. 

Cinq perquisitions, qui ont débouché sur deux interpellations, ont été conduites mercredi matin à Bruxelles dans le cadre de l'enquête visant Mohamed Abrini et Ahmed Dahmani, deux hommes soupçonnés d'être impliqués dans les préparatifs des attentats de Paris, selon le parquet fédéral belge. La justice belge a lancé le 24 novembre un mandat d'arrêt international contre Mohamed Abrini, tandis que Ahmed Dahmani est actuellement détenu en Turquie. 

L'agglomération bruxelloise toujours au coeur de l'enquête. "En ce qui concerne Mohamed Abrini, trois perquisitions ont été exécutées à Molenbeek-Saint-Jean et une à Saint-Josse-Ten-Noode", deux communes à forte population immigrée de l'agglomération bruxelloise, détaille le parquet. "Une cinquième perquisition a été exécutée à Molenbeek en lien avec Ahmed Dahmani", précise le parquet fédéral, chargé des affaires de terrorisme en Belgique, en ajoutant que "deux personnes ont été emmenées pour audition" par la police.

La voiture qui a servi à commettre les attentats.Mohamed Abrini, Belgo-Marocain de 30 ans, a été filmé le 11 novembre vers 19h dans une station-service de Ressons (dans l'Oise, au nord de Paris), au volant de la Clio qui a servi deux jours plus tard à commettre les attentats, avec Salah Abdeslam, soupçonné d'avoir participé directement aux attentats. Quelques heures plus tard, les deux hommes étaient de retour à Bruxelles, repérés à proximité d'une voiture Seat et d'une Clio. Ils sont depuis lors introuvables. Belge d'origine marocaine, Ahmad Dahmani, 26 ans, a été arrêté en Turquie, où il était arrivé au lendemain des attentats, en provenance d'Amsterdam. Il est soupçonné d'avoir aidé à repérer des cibles pour les attentats à Paris.