Attentats : de nouvelles mesures pour la sécurité dans les écoles

  • A
  • A
Attentats : de nouvelles mesures pour la sécurité dans les écoles
De nouvelles mesures pour la sécurité dans les écoles ont été annoncées jeudi.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Les ministres de l'Intérieur et de l'Education ont annoncé jeudi de nouvelles mesures pour renforcer la sécurité dans les écoles.

Formation de la communauté éducative aux premiers secours, vidéoprotection, recensement des portables des chefs d'établissement : Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve ont annoncé jeudi de nouvelles mesures pour la sécurité à l'école, un mois après les attentats de Paris. Ces mesures figurent dans une circulaire adressée jeudi notamment aux préfets et aux recteurs.

Un répertoire commun. Pour pouvoir joindre à tout moment un interlocuteur de proximité, les préfets et les recteurs sont chargés de mettre en place des répertoires communs qui devront être mis à jour régulièrement. Les interlocuteurs de chaque école et de chaque établissement du secondaire au sein des brigades de gendarmerie ou des commissariats de police devront avoir des suppléants. Chaque recteur devra aussi recenser les numéros de portable des directeurs d'école et chefs d'établissement de son académie "pour pouvoir les alerter en temps réel en cas de crise".

Vidéosurveillance ou digicode. Après les diagnostics de sécurité réalisés dans tous les établissements, des "mesures complémentaires de sécurité et de surveillance doivent être prises en lien avec les collectivités compétentes (vidéoprotection, digicode, etc.) pour protéger les espaces particulièrement vulnérables (accès isolés, façades exposées, etc.)", précise le communiqué. 

Premiers secours. Une "sensibilisation intensive" aux premiers secours sera lancée auprès de la communauté éducative, des élèves et de leurs familles, suivant des modalités qui seront connues en janvier pour un début de mise en oeuvre en février. Les deux ministres annoncent également une formation de formateurs "sûreté" de l'Education nationale, ainsi qu'un module de formation ou sensibilisation destiné aux équipes pédagogiques et éducatives.

D'autres mesures de sécurité avaient déjà été annoncées après les attentats du 13 novembre. Parmi elles : interdiction d'attroupements devant les établissements, interdiction de se garer devant les établissements en Ile-de-France, renforcement des patrouilles, remise à jour des plans particuliers de mise en sécurité (PPMS, propres à chaque école), vérification de l'identité des personnes extérieures...