Attentat déjoué : la liste des cibles se précise

  • A
  • A
Attentat déjoué : la liste des cibles se précise
Cinq personnes interpellées à Strasbourg et à Marseille sont toujours en garde à vue. @ REMY GABALDA / AFP PHOTO / AFP
Partagez sur :

L'enquête sur l'attentat déjoué après des arrestations à Strasbourg et à Marseille progresse. Parmi les cibles potentielles : des sièges de services de la police. 

L’ampleur de l’attaque terroriste déjouée après des arrestations à Strasbourg et à Marseille se précise d’heure en heure. Un des suspects interpellés a commencé à détailler certaines cibles potentielles. Dans le même temps, les enquêteurs ont découvert des indices troublants dans le téléphone d’un autre suspect.

Ce dernier a effectué des recherches géographiques sur plusieurs sites, parmi lesquels le 36 Quai des orfèvres, siège de la PJ parisienne, l'immeuble de la DGSI à Levallois, près de Paris, ou encore un parc d'attractions. Mais à ce stade, les policiers ne savent pas encore avec certitude si ces multiples recherches correspondent bien à des cibles retenues par les terroristes.

Une attaque imminente. Cependant, l’enquête confirme l’imminence de la menace. Le projet de ces suspects consistait bien à mener des attaques sanglantes simultanées en plusieurs endroits, et selon nos informations, d’ici quelques jours.

Cinq suspects restent actuellement en garde à vue. Deux des hommes arrêtés à Strasbourg sont soupçonnés d'avoir gagné la Syrie en 2015 en passant par Chypre, avant de revenir en Europe. Deux armes de poing, un pistolet automatique, un pistolet mitrailleur ainsi que de la propagande djihadiste ont été trouvés lors des perquisitions.