Attentat de Nice : près de la moitié des victimes étaient de nationalité étrangère

  • A
  • A
Attentat de Nice : près de la moitié des victimes étaient de nationalité étrangère
Image d'illustration.@ GIUSEPPE CACACE / AFP
Partagez sur :

38 personnes de nationalité étrangère figurent parmi les 84 personnes tuées le soir du 14 juillet à Nice, a déclaré mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Près de la moitié des personnes tuées le 14 juillet dans l'attentat de Nice étaient de nationalité étrangère, avec 38 victimes venant de 19 pays sur un bilan total de 84 morts, a annoncé mardi le ministère français de Affaires étrangères.

29 pays concernés au total. Les victimes étrangères décédées viennent des pays suivants : Algérie, Allemagne, Arménie, Belgique, Brésil, Estonie, Etats-Unis, Géorgie, Italie, Kazakhstan, Madagascar, Maroc, Pologne, Roumanie, Russie, Suisse, Tunisie, Turquie, Ukraine, a indiqué son porte-parole, Romain Nadal. Le ministère français des Affaires étrangères a précisé que, la liste des blessés n'étant pas encore finalisée, le bilan concernant les victimes étrangères blessées ne pouvait à ce stade être communiqué. "Toutefois, à ce stade, 29 pays sont concernés par des victimes, blessés ou décédés", a ajouté le porte-parole.

"Une trentaine" de victimes musulmanes. Une "trentaine" de personnes musulmanes - majoritairement des franco-tunisiens - figurent par ailleurs parmi les victimes, a estimé un vice-président du Conseil régional du culte musulman, sur la base d'informations encore parcellaires. Mardi, une prière a été prononcée dans une mosquée de l'est de Nice devant les cercueils de trois de ces victimes franco-tunisiennes : une maman de 31 ans et son jeune fils de presque 4 ans, ainsi qu'un jeune homme de 29 ans qui souhaitait se fiancer. Tous les trois seront inhumés en Tunisie. "Votre communauté est sans doute la plus touchée dans cet attentat", a indiqué un représentant de la mairie de Nice, Auguste Vérola.

19 personnes toujours entre la vie et la mort. En fauchant avec son camion la foule venue célébrer la fête nationale sur la Promenade des Anglais en bord de mer à Nice, son auteur tunisien, âgé de 31 ans, a tué 84 personnes et en a blessé plus de 300 autres, dont 19 étaient toujours entre la vie et la mort lundi soir.