Attentat à Nice : 12 personnes "luttent encore pour leur vie"

  • A
  • A
Attentat à Nice : 12 personnes "luttent encore pour leur vie"
Image d'illustration.@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

C'est ce qu'a déclaré le président de la République vendredi à l'issue d'un conseil de défense à l'Elysée, le quatrième en une semaine. 

Le président François Hollande a annoncé vendredi que 12 personnes "luttent encore pour leur vie", huit jours après l'attentat de Nice. Un précédent bilan communiqué mercredi avait fait état de 15 personnes entre la vie et la mort

4e conseil de défense en une semaine. Une semaine après l'attentat qui a frappé la Promenade des Anglais à Nice, 12 personnes "luttent encore pour leur vie", a déclaré vendredi François Hollande. Le chef de l'Etat a aussi réaffirmé son soutien au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui a "toute sa confiance", alors qu'il est la cible de critiques de la droite, à l'issue d'un conseil de défense à l'Elysée, le quatrième depuis l'attentat du 14 juillet à Nice, qui a fait 84 morts.

L'islam a sa place dans la République. "L'islam a sa place dans la République, en revanche l'islamisme, le fondamentalisme, est notre ennemi", a ajouté François Hollande. Au sujet des "lieux de culte où se fomente l'intolérance": "nous les avons fermés, nous le referons", a-t-il indiqué. "Les terroristes veulent que nous renoncions à la liberté, à l'Etat de droit. C'est sur ce terrain-là aussi qu'ils nous mettent à l'épreuve, pour faire en sorte qu'il puisse y avoir de la confrontation, une stigmatisation à l'égard d'une religion, l'islam, qui a sa place dans la République".