Après les dénonciations de L214, un soutien psychologique est mis en place à l’abattoir de Limoges

  • A
  • A
Après les dénonciations de L214, un soutien psychologique est mis en place à l’abattoir de Limoges
L'abattoir de Limoges est mis en cause par L214 pour ses pratiques sur les vaches en gestation.@ AFP PHOTO / L214 ASSOCIATION
Partagez sur :

Les salariés de l’abattoir de Limoges, visé par des révélations de l’association L214, souffrent de ce nouveau scandale qui remet en cause leurs méthodes de travail.

C'est la face cachée du scandale. La direction de l’abattoir de Limoges a mis en place un soutien psychologique pour les salariés choqués d’être mis en cause dans leurs méthodes de travail, rapporte France Bleu jeudi. L’association L214 avait dénoncé il y a trois semaines, dans de nouvelles vidéos, les pratiques d’abattage sur des vaches en gestation. Pour les 85 salariés de l’abattoir, le scandale est lourd de conséquences.

La souffrance des employés. Critiques, insultes, coups de téléphone à l’abattoir… Les employés se sentent violemment pris à partie sans raison et jetés gratuitement sur la place publique. La direction, qui affirme que les normes sont respectées à l’abattoir, a ainsi décidé de mettre en place un soutien psychologique au sein de l’entreprise avec la médecine du travail pour prendre en charge ces salariés éprouvés.