Appel au "respect" après des menaces visant le rabbin Delphine Horvilleur

  • A
  • A
Appel au "respect" après des menaces visant le rabbin Delphine Horvilleur
Sa déclaration lui a valu une campagne de cyberhaine relayée par la Ligue de défense juive (LDJ).@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

La femme rabbin avait regretté "l'instrumentalisation" de Jérusalem, ce qui lui avait valu une flopée d'insultes et de menaces dans les milieux juifs.

La femme rabbin Delphine Horvilleur, figure du mouvement libéral, a été l'objet d'insultes et de menaces dans les milieux juifs après une déclaration contre "l'instrumentalisation" de Jérusalem, des attaques "inadmissibles" pour le grand rabbin de France, qui a appelé vendredi au "respect".

Des "insultes émises au sein même de la communauté". Fin décembre, la plus médiatique des trois femmes rabbins exerçant en France avait réagi à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël en regrettant "de voir à quel point" la Ville sainte "est instrumentalisée de toutes parts". Cette déclaration sur France Inter lui a valu une campagne de cyberhaine relayée par la Ligue de défense juive (LDJ). Des "insultes émises au sein même de la communauté", a regretté l'Union libérale israélite de France (Ulif-Copernic).

Des propos "inadmissibles". Le Conseil des rabbins libéraux a appelé vendredi l'ensemble des responsables communautaires à condamner des "propos abjects". La messages de "haine" contre Delphine Horvilleur sont "inadmissibles", a réagi le grand rabbin de France, Haïm Korsia, interrogé par l'AFP. "Mon appel est un appel au respect, qui passe par l'écoute et par l'argumentation", a ajouté le chef religieux.