APB : Le casse-tête de l'admission post-bac se poursuit pour des milliers de bacheliers

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Environ 87.000 bacheliers n'ont toujours pas d'affectation dans une formation de l'enseignement supérieur à la mi-juillet. En cause : le manque de places dans les universités.

87.000 bacheliers sont toujours en attente d'une affectation à l'université. Les résultats du troisième tour de la procédure en ligne (APB) sont tombés vendredi après-midi. Les listes d'attente pour décrocher une place dans certaines filières se sont un peu raccourcies. Mais à la mi-juillet, beaucoup ne savent toujours pas quelles études ils suivront à la rentrée.

Soulagement pour certains... Apres ce troisième tour de calcul de l'algorithme, quelque 30.000 étudiants jusqu'ici sur liste d'attente ont finalement trouvé une place dans l'enseignement supérieur. Adèle, qui était en terminale S, à Paris, en fait partie. Après des semaines de stress, elle sait enfin ce qu'elle va faire l'année prochaine. "Je vais à La Sorbonne, en droit. Je suis soulagée, je me dis que je peux enfin profiter de mes vacances. Je peux m’inscrire à l'université et ma vie d'étudiante commence maintenant. Je n'ai pas compris pourquoi j'étais sur liste d'attente aussi longtemps pour, au final, avoir mon premier choix".

... angoisse pour les autres. APB a donné satisfaction à plus de 84% des inscrits, selon le ministre de l'Enseignement supérieur, soit un peu mieux que l'année dernière. Il reste cependant un problème : parmi les étudiants qui avaient demandé en premier vœu d'être inscrit dans une formation universitaire non sélective, 10.000 candidats restent sur la touche. Avec la hausse démographique, il y a plus de candidats que de places dans certaines filières. Pour eux, il reste une dernière chance : la procédure complémentaire va recenser et mettre à disposition les 158.000 places encore vacantes à ce jour à l'université. Seul bémol : ce ne sont pas toujours les formations les plus recherchées.