Alain Fouché : "les automobilistes sont des pompes à fric"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le sénateur LR Alain Fouché veut supprimer l’amende de 135 euros pour les excès de vitesse inférieurs à 10 km/h. Il explique sa proposition dans Europe Midi.

INTERVIEW

135 euros d’amende, c’est la somme forfaitaire lorsque l’on commet une excès de vitesse même un petit. "C’est trop",  juge le sénateur Les Républicains Alain Fouché, interrogé dans Europe Midi. Il a déposé lundi une proposition de loi, qui vise à ne plus sanctionner d'une amende les excès de vitesse inférieurs à 10 km/h, mais à réserver à cette infraction un simple retrait de points.

Un harcèlement permanent. "Il y a un harcèlement permanent des automobilistes. Je considère que sur les petites infractions, il y a un vrai racket. On considère les automobilistes comme une pompe à fric. J’ai plusieurs fois posé la question au ministre de l’Intérieur, à chaque fois on m’a répondu que non, qu’il n ‘y a que la sécurité qui comptait. Mais je n’y crois pas du tout."

Dans les caisses de l’Etat. Le total des amendes rapporte 672 millions d’euros à l’Etat. "Sur ces 672 millions d’euros, seulement la moitié est utilisée pour mettre des structures sécuritaires. Le reste passe pour payer la dette etc. Ça va dans les caisses de l’Etat."

Il n’y a pas de boîte noire. Un accident sur deux en ville se produirait pourtant, selon les associations de victimes des accidents de la route, lorsque l’on est en faible excès de vitesse : "Il n’y a pas de boîte noire sur les voitures. Je ne vois pas comment ils peuvent savoir si la voiture roule à 35 km/h au lieu de 30 km/h. Pour moi, l’argument ne tient pas. En fait, ce que veut le gouvernement c’est avoir un maximum de fric."

Punir les grands excès de vitesse. "Bien sûr qu’il faut punir les grands excès de vitesse, les chauffards, l’alcool, la drogue. Mais pour les petites infractions, arrêtons de pomper les automobilistes", insiste Alain Fouché.