Abandons d'animaux : la SPA tire la sonnette d'alarme

  • A
  • A
Partagez sur :

Comme tous les étés, les refuges de la SPA se remplissent de manière inquiétante. Mais la situation s'est encore dégradée cette année, avec des centres qui arrivent à saturation.

C'est l'un des tristes phénomènes de l'été. Mais cette année, la SPA tire d'autant plus la sonnette d'alarme que les abandons d'animaux ont augmenté de 20% par rapport à l'année dernière. La principale cause de ce phénomène reste en revanche identique : le problème de gardiennage pendant les vacances. Résultat : les refuges pour animaux débordent.

"Des arrivées de 15 chats par jour". Au refuge de Plaisir (Île de France), l'organisation est devenue un vrai casse-tête. Il faut en permanence optimiser la place, répartir les animaux pour pouvoir gérer toutes les arrivées, incessantes depuis le début des vacances. "On en récupère tous les jours. Parfois on a des arrivées de 15 chats le même jour", décrit une jeune femme du centre. Les responsables ont dû créé des "communautés" où ils "installent 20 à 25 chats. C'est vraiment une période très chargée pour le refuge", poursuit-elle.

"On n'arrive pas à sauver tout le monde". Chaque jour, des fourrières viennent déposer les animaux abandonnés dans la rue ou les forêts. Dans le refuge de Plaisir, il y a en ce moment 360 animaux, sans moyen d'en accueillir un de plus selon Marie-Laure Caron, responsable de la SPA des Yvelines : "C'est notre maximum. Malheureusement, il y a énormément de chats, on n'arrive à sauver tout le monde. C'est plus important que les années précédentes. Se séparer d'un animal avec lequel on a vécu pendant peut-être cinq, six ans juste pour quinze jours de vacances, c'est dur. Les gens qui s'investissent peuvent trouver une solution au problème" responsabilise-t-elle.

La SPA compte désormais sur les retours de vacances et la rentrée pour que les adoptions reprennent et que tous ces animaux abandonnés trouvent de nouveaux propriétaires.