A Wavrin, des "tranchées" creusées pour repousser les gens du voyage

  • A
  • A
A Wavrin, des "tranchées" creusées pour repousser les gens du voyage
Photo d'illustration@ AFP
Partagez sur :

La municipalité de cette commune du Nord a fait creuser des tranchées autour des espaces verts pour en empêcher l’accès aux gens du voyage. Une mesure qui scinde les habitants.   

Ce sont de larges fossés qui évoquent les douves entourant les châteaux forts afin de se protéger de l'ennemi. A Wavrin, dans le Nord, le maire Alain Blondeau (DVD) a fait creuser une dizaine de tranchées de part et d’autre des espaces verts, rapporte La Voix du Nord. L’objectif de ces fossés ? Eviter que les gens du voyage ne viennent s’y installer avec leurs caravanes. Une décision qui fait polémique parmi les quelque 7.000 habitants de la commune.

Une opération à 28.000 euros. "C'est affreux. On aurait pu mettre des barrières ou des petits arceaux comme ça a déjà été fait", s’indigne un Wavrinois auprès de France 3 Nord Pas-de-Calais tandis qu’une autre rétorque : "Les caravanes au pied de la maison, ce n'est pas forcément mieux".

Martine Demande, conseillère municipale de l’opposition, déplore quant à elle dans le Figaro : "Ce sont 28.000 euros payés par les contribuables. En plus, ce n'est même pas une entreprise de la commune qui a effectué les travaux. C'est impensable !"

Pas d’aire d’accueil. D’autant qu’aucune aire de voyage n’est prévue ici pour accueillir les populations nomades. Or, depuis juillet 2000, toute commune de plus de 5.000 résidents doit être en mesure de proposer une aire d’accueil stipule la loi. "Les communes de plus de 5 000 habitants figurent obligatoirement au schéma départemental. Il précise la destination des aires permanentes d'accueil et leur capacité", précise ainsi le texte législatif.