A-t-on le droit de ne pas déclarer au fisc ses gains au loto et autres jeux de hasard ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Une famille de 14 personnes vient de remporter un pactole de 28 millions d'euros à l'EuroMillions, ce qui pose des questions en termes de fiscalité.

La fiscalité sur les jeux de hasard, c'est à la fois très simple et un peu compliqué, nous explique Roland Perez, lundi, dans le kiosque d'Europe 1 Bonjour. Le cas le plus simple, c'est si vous gagnez au loto, au casino ou autres jeux de hasard : la somme gagnée n'est pas imposable, rien n'est à déclarer au titre de l'impôt sur le revenu.

L'ISF toujours en vigueur. Attention, en revanche, si la somme est importante : l'ISF est toujours en vigueur. Les sommes gagnées entrent directement dans votre patrimoine qui est net taxable à partir de 1,3 millions d'euros. On commence à taxer à partir de 800.000 euros, ça commence à 0,5% et cela passe à 1,5% au delà de 10 millions d'euros.

Les proches taxés. Dans bien des cas, on pense à donner à ses proches. Dans ce cas, tout dépend de la proximité. Pour les enfants, il y a un abattement de 100.000 euros. Par contre, si on donne à son frère, ses parents ou ses amis, ceux-ci vont acquitter des droits, comme pour un héritage.

Les placements n'échappent pas à la règle. Si on place sur les assurances-vie, cela sera aussi taxé. Comme la somme placée n'est pas assujettie à l'impôt sur le revenu, ce qu'elle peut vous rapporter si vous la placer, en revanche, est bien imposable. Comme tous les placements, ils seront assujettis à la fois au charges sociales et à l'impôt sur le revenu.

Les revenus réguliers taxés normalement. La donne est différente pour des revenus réguliers : s'ils dépassent vos autres revenus, vous allez payer l'impôt sur le revenu. Enfin, attention si les gains que vous décrochez au casino sont supérieurs à 1.500 euros. Ils feront alors l'objet d'un prélèvement social de 12% au titre de la CSG.