A Notre-Dame-des-Landes, on manifeste avec le sourire

  • A
  • A
A Notre-Dame-des-Landes, on manifeste avec le sourire
6 partages

Contrairement à la dernière manifestation qui avait dérapé, les opposants à l'aéroport défilent cette fois dans un esprit festif.

Les opposants à l'aéroport de Notre Dame des Landes ne désarment pas. Une nouvelle manifestation se tient samedi dans les rues de Nantes. Les manifestants se mobilisent avant la décision de la justice lundi sur l'éventuelle expulsion de familles et d'agriculteurs installés sur les terres du futur aéroport. Mais si, il y a deux semaines, l'occupation du périphérique s'était mal terminée avec quelques échauffourées, les organisateurs annoncent cette fois une déambulation plus festive dans les rues nantaises.

"L’agriculture a beaucoup plus d’avenir qu’un aéroport". Pour le moment, aucun tracteur à l’horizon, ni blocage des routes. Les premiers manifestants sont bien là, munis de leur gilet jaune. "Tant qu’on n’est pas compris, on continuera à affirmer que cet aéroport est inutile et qu’il y a aucune raison le agriculteurs qui occupent le terrain. L’agriculture, sur Notre-Dame-des landes, a beaucoup plus d’avenir qu’un aéroport", assure Jean au micro d’Europe 1, avant de se féliciter de la bonne tenue de la manifestation : "on veut montrer que l’on est capable de faire quelque chose de festif sans avoir de problèmes avec les commerçants".

La tension perdure. Vendredi soir, la maison d’un couple demandant l’évacuation de la Zad a été mise à sac. Ils venaient de déposer une pétition avec 1.500 signataires en préfecture. Objectif : demander le retour de l’état de droit. Alors que le dossier continue d’avancer, la tension entre pro et anti, elle, ne baisse pas.