À Laval, une pub' pour un centre aquatique qui manipule "la crise des requins" choque La Réunion

  • A
  • A
À Laval, une pub' pour un centre aquatique qui manipule "la crise des requins" choque La Réunion
Le flyer du centre aquatique dit implicitement : "n'allez pas vous baigner à La Réunion, il y a des requins..."@ Capture d'écran twitter
Partagez sur :

Les autorités réunionnaises ont saisi la justice mardi après la diffusion d'un flyer d'un centre aquatique à Laval, qui a exploité "la crise des requins" pour faire sa publicité.

"C’est pas La Réunion, mais on n’a pas de requins…" : c'est avec ce slogan qu'un centre nautique à Laval, en Mayenne, a voulu faire sa publicité sur des flyers, alors que le mercure atteint des températures caniculaires cette semaine en métropole. Sauf que l'initiative a choqué l'île de La Réunion et le comité régional du tourisme de l'île a saisi la justice pour que cesse cette publicité jugée calomnieuse, sinon maladroite, rapporte Ouest France.

Une atteinte à l'image de l'île. Pour le comité régional de tourisme, comme de nombreux Réunionnais qui ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux, cette publicité porte préjudice à l'île. Maëva Pausé, journaliste du site local "Imaz Press Réunion" citée par France Bleu Mayenne, explique en quoi cette publicité est de mauvais goût : "c'est très mal passé ici car la crise du requin fait beaucoup de tort à la Réunion. Les habitants ont considéré cette communication très mal venue, mal choisie."



Depuis six ans, La Réunion connaît ce qui a été appelée "la crise des requins" : une vingtaine d'attaques de requins, dont neuf ont été mortelles, ont été recensées depuis 2011. La dernière attaque est survenue dimanche 18 juin. 

"Maladroit", "calomnieux". "À La Réunion on peut se baigner en toute tranquillité et en toute sécurité. Nous avons saisi mardi matin le tribunal en référé afin que soit retirée cette mauvaise publicité pour notre île", a annoncé le directeur du centre régional de tourisme de La Réunion. "Au mieux, c’est très maladroit. Au pire, calomnieux", complète Willy Etheve. Le président du Conseil régional de La Réunion, Didier Robert, a quant à lui parlé sur son compte Twitter d'une "manipulation honteuse de l'actualité".



Les excuses du centre nautique. Face au tollé, le centre L'Aquabulle a présenté mardi ses excuses sur sa page Facebook : "Nous tenons vraiment à nous excuser si cette publication vous a blessés. Nous stoppons d’ores et déjà cette campagne de communication sur les supports sur lesquels il est encore possible de le faire." Le directeur du centre a reconnu être dépassé par ce bad-buzz, alors qu'il "voulait juste faire quelque chose de décalé".