À la Grande mosquée de Paris, les musulmans se disent "touchés" par le geste du pape

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le souverain pontife accueille au Vatican douze musulmans immigrés de Syrie. 

Douze musulmans anonymes sont accueillis par le chef de l'Eglise catholique. Le pape François a montré l'exemple samedi, en ramenant dans son avion douze réfugiés syriens qui étaient depuis des semaines enfermés dans un camp de réfugiés sur l'île grecques de Lesbos. Trois familles qui ont fui la guerre et les bombardements, et sont donc depuis samedi soir au Vatican. Cet automne, le pape avait déjà demandé que chaque paroisse d'Europe accueille une famille de réfugiés. Que pense-t-on de ce geste chez les musulmans ? Reportage à la Grande mosquée de Paris.

"Courageux". A la sortie de la Mosquée, le même adjectif revient pour qualifier la sortie du pape : "courageux". "C'est une belle initiative pour rapprocher toutes les religions. Il reste encore un peu d'humanisme dans ce monde de brutes, on va dire ça comme ça!", salue Farid.

A entendre les musulmans présents à la Grande mosquée samedi soir, le personnage du pape François, son charisme, font un tabac. Sous son voile vert, le visage de Zora s'illumine d'un sourire à l'évocation du "Saint Père". Elle se dit encore "touchée" par l'accueil des trois familles musulmanes. "Oui, ça touche. J'oublie qu'il est chrétien, on voit juste qu'il est gentil. C'est un être humain. Je pense que celui-là a un grand cœur".

"Le faire chez nous". Pour Farid, ce geste doit également inciter les musulmans à se poser des questions. "La plupart des musulmans, en fin de compte, doivent se poser la question : 'ce que lui arrive à faire, pourquoi nous n'arrivons pas à le faire chez-nous ? Quand les chrétiens ont des problèmes, les chrétiens agissent. Nous sommes absents là où il faudrait être là".