À Aulnay, les mamans vont patrouiller pour "atteindre zéro voiture brûlée"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Une vingtaine de mères de famille sacrifieront leur réveillon pour arpenter les rues de la Cité de l'Europe et éviter les débordements, dimanche soir.

"Il y a un point au milieu du quartier, il y en aura un deuxième derrière aussi, là où c'est très sensible..." À quelques heures du réveillon, un groupe d'une vingtaine de mamans de Seine-Saint-Denis peaufine son dispositif. Pour que leur quartier ne fassent pas la Une des médias lundi, elles s'apprêtent à sacrifier leur Saint-Sylvestre pour circuler dans la Cité de l'Europe, à Aulnay-sous-Bois, entre 20 heures et 2 heures du matin. 

"Ça pourrait être ton père !". Dans cette cité, où tout le monde se connaît, ces mères vont patrouiller en gilet fluo et tenter de faire comprendre aux jeunes que brûler des voitures, c'est s'attaquer aux gens du quartier. "Si le matin en me réveillant je trouvais ma voiture brûlée, ça me ferait mal au cœur, d'autant plus que je saurais que c'est quelqu'un du quartier", explique Niamé, une des volontaires. "C'est pour ça que je leur dis : 'Hé, oh, ça pourrait être ton père ! T'aurais pas aimé qu'on fasse ça à ton père, ou à ta mère, ou à ton frère. Ne le fais pas à ton voisin'."

"Zéro caillassage, zéro échauffourée". S'il le faut, Mariame, une autre volontaire, se dit même prête à ramener les plus jeunes chez eux. "Il y a une certaine heure où on va leur dire qu'il faut rentrer à la maison. À 12 ou 13 ans, on n'a rien à faire dehors à minuit ou 1 heure. On veut atteindre zéro voiture brûlée, zéro caillassage, zéro échauffourée." Et si, malgré cette initiative, des débordements devaient intervenir, les mères de famille envisagent également d'escorter les pompiers ou les policiers jusque dans la cité.