750.000 "prédateurs" sexuels en permanence sur internet

  • A
  • A
750.000 "prédateurs" sexuels en permanence sur internet
Partagez sur :

Un rapport présenté mercredi à l'ONU comptabilise les internautes cherchant à entrer en contact avec des enfants.

"A l'échelle mondiale les sites pornographiques exploitant les enfants se multiplient. (...) Il y aurait plus de 750.000 prédateurs connectés à Internet en permanence" cherchant à entrer en contact avec des enfants, alerte mercredi Najat M'jid Maala, Rapporteur spécial de l'ONU sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants, dans son rapport annuel.

Il y aurait plus de quatre millions de sites internet mettant en ligne des photos de jeunes mineurs, y compris des enfants de moins de deux ans, selon des chiffres du Fonds des nations unies pour l'enfance (Unicef).

Plus de deux cent nouvelles images pédopornographiques seraient quotidiennement mises en circulation, selon l'ONU qui estime que ce marché rapporterait chaque année entre 3 et 20 milliards de dollars (entre 2,04 et 13,62 milliards d'euros). "Outre leur nombre croissant, les images d'enfants exploités sexuellement sont de plus en plus choquantes", dénonce Najat M'jid Maala qui évalue entre 10.000 et 100.000 le nombre de mineurs victimes des réseaux de pornographie.

Afin de mettre un terme à cette situation et mieux protéger les victimes, Najat M'jid Maala recommande à chaque Etat d'adopter la définition de l'enfant comme étant un "être humain en dessous de 18 ans". Et un enfant de moins de 18 ans n'est pas en mesure de consentir à une exploitation sexuelle, telle que la pédopornographie, a-t-elle fait valoir.