28% de musulmans "rigoristes" ? "Un chiffre totalement déconnecté de la réalité" (CFCM)

  • A
  • A
Partagez sur :

Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman, assure qu'une "infime minorité" de musulmans est en rupture avec la société.  

INTERVIEW

28% des musulmans de France auraient un profil "autoritaire" et "rigoriste", selon un sondage Ifop pour l'Institut Montaigne révélé dimanche dans le JDD. "Certains vivent en rupture avec les valeurs républicaines", écrit le journal. Mais pour Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman, ce chiffre est "totalement déconnecté de la réalité".

"Une infime minorité". "La quasi-totalité des musulmans de France sont très très attachés à leur pays, aux valeurs de la République. Ils le proclament hauts et forts tous les jours", martèle Anouar Kbibech au micro d'Europe 1. "Un certain nombre de jeunes peuvent parfois être attirés par quelques thèses ou quelques interprétations erronées d'un certain nombre de préceptes. Mais c'est une infime minorité", insiste-t-il. Et de conclure : "Nous l'avons vu dans un échantillon représentatif des musulmans de France que sont les 2.500 mosquées affiliées au CFCM. Dans la quasi-totalité, nous sommes en contact avec des jeunes responsables et qui ne sont pas du tout dans cette démarche de rupture".

Selon le sondage révélé par le JDD, seuls 68% des sondés connaissent le Conseil français du culte musulman (CFCM), pourtant censé les représenter. Autre chiffre surprenant : un tiers des sondés ne se rendent jamais à la mosquée, un tiers s'y rend uniquement pour les fêtes religieuses, 29 % y vont chaque semaine et 5 % quotidiennement.