116 actes antimusulmans recensés depuis les attentats

  • A
  • A
116 actes antimusulmans recensés depuis les attentats
@ JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :

116 actes antimusulmans ont été recensés par l'Observatoire national contre l'islamophobie, depuis les attentats commis à Paris, du 7 au 9 janvier.

L'info. En douze jours, il y a eu presque autant d'actes antimusulmans qu'en huit mois l'an dernier. 116 actes ont en effet été recensés par l'Observatoire national contre l'islamophobie, depuis les attentats perpétrés à Paris du 7 au 9 janvier. C'est 110% de plus que sur la totalité du mois de janvier 2014.

>> LIRE AUSSI - Plusieurs mosquées prises pour cibles

28 actions contre des lieux de culte et 88 menaces. Ces actes comprennent 28 actions contre des lieux de culte (que ce soit des voitures incendiées devant des mosquées ou des tags sur leurs murs, par exemple) et 88 menaces dans des lettres ou des dessins, selon cette instance membre du Conseil français du culte musulman (CFCM). Enregistrés sur la base de plaintes déposées depuis les attentats, ils ont été confirmés par le ministère de l'Intérieur.

"Cette situation est inadmissible et nous demandons aux pouvoirs publics, au-delà des discours rassurants, de passer aux actes afin de mettre fin à ce fléau", a déclaré dans un communiqué, le président de l'observatoire, Abdallah Zekri. Il y a une semaine, le président de l'observatoire tirait déjà la sonnette d'alarme sur la recrudescence d'actes antimusulmans. En seulement cinq jours, 54 actes avaient en effet été comptabilisésdepuis le mercredi 7 janvier, jour de l'attentat contre Charlie Hebdo. Abdallah Zekri avait estimé que de tels chiffres constituaient "du jamais-vu".

>> LIRE AUSSI - Le CFCM dénonce une recrudescence des actes antimusulmans

"Ce sont des actes mais on oublie ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux. Il y a des appels à l’assassinat des dirigeants de l’islam de France et à l’incendie de leur mosquée. C’est une minorité mais il faudrait arrêter là, parce que l’on est en train de créer une psychose et de mettre à mal le vivre ensemble", avait-il déploré.  

Le Premier ministre Manuel Valls avait, quant à lui, affiché sa fermeté et assuré que les mosquées seraient également protégées.



En France aujourd'hui, plus de 1.000 lieux culturels et cultuels, dont 700 concernent la communauté juive et 300 la communauté musulmane, sont sous surveillance des forces de l'ordre.