Une exoplanète jumelle de la Terre découverte "près" de nous

  • A
  • A
Une exoplanète jumelle de la Terre découverte "près" de nous
Image d'illustration.@ L.CALCADA / EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY / AFP
Partagez sur :

Cette exoplanète rocheuse orbite autour de Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche de notre système solaire.

Elle est située à "seulement" 4,24 années lumière de nous. C'est la distance qui sépare la Terre de cette exoplanète récemment découverte par une équipe d'astrophysiciens de l'observatoire européen austral (ESO). Sa particularité ? Elle est très ressemblante à notre Terre, selon une révélation du journal allemand Der Spiegel.

Pas de confirmation. Peu d'informations ont filtré sur cette exoplanète, les résultats de cette découverte ne doivent en effet être dévoilés officiellement que cet automne dans une revue scientifique. Richard Hook, porte-parole de l'ESO qui a lu l'article du Spiegel, a refusé de confirmer. "Nous ne faisons pas de commentaires", a-t-il seulement dit. "Trouver ce corps spatial était un travail très difficile", a cependant déclaré un astrophysicien à l'hebdomadaire. "Nous étions aux limites de ce qui est techniquement possible de mesurer", a-t-il ajouté.

Rocheuse et avec de l'eau ? Pour Alain Cirou, consultant science d'Europe 1 et directeur de la rédaction de Ciel et Espace"on connaît déjà 4.0000 exoplanètes au minimum mais celle-ci serait très particulière" à plusieurs titres. "Elle orbite autour d'une étoile qui s'appelle Proxima du Centaure, cette dernière est la plus proche de notre Terre", explique-t-il. De plus, rocheuse, cette planète serait "habitable" et "on pourrait y marcher". Enfin, la vie pourrait s'y développer. "Sa distance d'avec son étoile est telle que l'eau dans tous ses états, liquide, solide, gazeux, pourrait exister", ajoute ce spécialiste. "C'est donc quelque part une planète où il fait bon vivre, un peu comme la Terre, et c'est pour ça qu'on risque de parler de 'sœur jumelle' de la Terre".

Kepler 542b est beaucoup plus éloignée. La Nasa avait annoncé il y a environ un an la découverte d'une exoplanète similaire à la Terre, mais très éloignée, à 1.400 années-lumière. Baptisée Kepler 542b, elle a un rayon 60% plus grand que celui de la Terre et a de grandes chances d'être rocheuse avec une atmosphère épaisse et une grande quantité d'eau. Kepler 452b faisait partie de douze nouvelles exoplanètes figurant dans le dernier catalogue des découvertes du télescope spatial Kepler. Pour être retenues, ces exoplanètes doivent avoir un diamètre atteignant au maximum le double de celui de la Terre, et être en orbite autour d'une étoile à une distance où l'eau peut exister à l'état liquide à leur surface. Cela les rendrait potentiellement habitables.


Qu'est-ce qu'une exoplanète ? Par définition, une "exo"planète est située en-dehors de notre système solaire, c'est pour cela qu'on les appelle aussi planète extrasolaire. Rocheuse ou gazeuse, elle gravite autour d'une étoile. C'est en 1995 que la première a été découverte par l'Observatoire de Haute-Provence. Pour être habitable, elle doit être rocheuse et située dans la zone dite d'"habitabilité" de son étoile, c'est à dire ni trop loin, ni trop près, afin de pouvoir avoir de l'eau à l'état liquide à sa surface.