Un lien entre pluies d'astéroïdes et extinctions de masse

  • A
  • A
Un lien entre pluies d'astéroïdes et extinctions de masse
@ AFP
Partagez sur :

Selon une étude, les plus grandes périodes d'extinction massive d'espèces de l'histoire de la Terre ont probablement été causées par des pluies de comètes et d'astéroïdes.

Les plus grandes périodes d'extinction massive d'espèces de l'histoire de la Terre ont probablement été causées par des pluies de comètes et d'astéroïdes, selon une étude publiée mercredi dans Monthly Notices de la Royal Astronomical Society.

"Une relation de cause à effet". "La corrélation entre la formation d'impacts cosmiques et les périodes d'extinction massive, et ce depuis 260 millions d'années, est frappante et suggère une relation de cause à effet", précise Michael Rampino, géologue de l'Université de New York, coauteur de l'étude. Depuis plus de 30 ans, cette théorie fait débat dans le monde scientifique sans jamais être tranchée.

Six extinctions correspondent à des cratères d'impact d'astéroïdes. Utilisant des datations, toujours plus précises, Michael Rampino et son collègue Ken Caldeira de la Carnegie Institution de Washington ont classé chronologiquement les impacts de météorites retrouvés sur la terre et les périodes d'extinctions massives. Résultat: six extinctions correspondent à des cratères d'impact d'astéroïdes ! Notamment celui de Chicxulub au Mexique. De 180 km de diamètre, il daterait de 65 millions d'années. Ce qui correspond à la date de la disparition des dinosaures. 

Des phénomènes cycliques. De plus, selon l'étude, ces phénomènes seraient cycliques, reviennent tous les 26 millions d'années et sont certainement liés aux mouvements périodiques du soleil et des planètes.  Des scientifiques ont émis l'hypothèse que ces cratères seraient liés au très lointain nuage d'Oort. Ce nuage est formé de comètes et entoure le système solaire. Périodiquement, ce nuage pourrait être soumis à des effets gravitationnels et produire des pluies de comètes dont certaines frapperaient la terre.