Star Wars : combien coûterait la destruction des Étoiles de la mort ?

  • A
  • A
Star Wars : combien coûterait la destruction des Étoiles de la mort ?
@ capture d'écran
Partagez sur :

Une étude américaine estime que la jeune République, en détruisant les deux Étoiles, pourrait faire courir à l'Univers sa pire crise financière. 

C'est un calcul insolite auquel s'est adonné Zacharie Feinstein, professeur à l'université de Washington à Saint-Louis. Dans une étude publiée mardi et rapportée par le site Popular Science, ce diplômé de Princeton a estimé le coût de les destructions des deux Étoiles de la mort qui interviennent dans les épisodes 4 et 6 de la saga Star Wars. 

17 milliards les 100.000 tonnes. Pour parvenir à ce résultat, Zacharie Feinstein a dû calculer d'abord combien avaient coûté ces deux bases militaires. Pour faire simple, l'universitaire est parti du coût de l'USS Gerald Force, un porte-avion américain. 100.000 tonnes de ce navire de guerre pèsent pas moins de 17,5 milliards de dollars. Partant du principe que l'Étoile de la mort a le poids d'une petite Lune, Zacharie Feinstein a conclu qu'elle valait... 193 trillions de dollars. La même opération, appliquée à la deuxième Étoile de la mort, plus grosse, mène à la somme de 400 trillions de dollars.

L'équivalent de 20% du PIB. La destruction des deux bases et l'effondrement du monde financier qui s'en suivrait ferait passer nos crises économiques "terriennes" comme des événement sans importance. La jeune République galactique devrait ainsi lancer un plan de sauvetage pour rembourser les créanciers et renflouer les banques. La somme équivaudrait à trouver l'équivalent de 15 à 20% du PGB (produit galactique brut).

"Dépression économique". Sans de tels fonds, "l'économie galactique entrerait dans une dépression économique aux proportions économiques", estime Zacharie Feinstein dans son étude. Comme si la France devait trouver du jour au lendemain environ 1,5 fois le budget de son Etat sans y parvenir. La saga Star Wars ne le dit pas mais Luke Skywalker provoque donc, avec ses batailles, la pire crise financière jamais arrivée.