Le requin du Groenland, seul vertébré pouvant vivre quatre siècles

  • A
  • A
Le requin du Groenland, seul vertébré pouvant vivre quatre siècles
Il faut pas moins de 150 ans à ce squale des eaux arctiques pour atteindre sa maturité sexuelle. @ AFP
Partagez sur :

C'est le lent développement de ces squales qui contribue à leur longévité exceptionnelle. 

Ce sont les vertébrés ayant l'espérance de vie la plus importante. Les requins du Groenland peuvent croiser dans les eaux froides de l'Arctique durant 400 ans, selon une étude publiée jeudi. Ces créatures ne grandissent que d'environ un centimètre par an, et leur lent développement contribue à leur exceptionnelle longévité.

Une longévité surpassée seulement par... un coquillage. Ils vivent ainsi plus longtemps que les autres champions que sont les tortues des Galapagos ou les baleines du Groenland. Une seule espèce animale au monde est connue pour avoir une longévité plus importante. C'est un coquillage : "L'espérance de vie du requin du Groenland n'est battue que par celle de la praire d'Islande (507 ans)", note l'étude publiée dans le magazine Science.

Le requin du Groenland est le plus gros poisson à voir le jour dans les eaux arctiques. Il lui faut pas moins de 150 ans pour atteindre leur maturité sexuelle, explique encore l'étude. Celle-ci s'est basée sur des analyses au carbone 14 effectuées sur les lentilles oculaires de 28 femelles pêchées par accident.

Une femelle née sous Louis XIII. Les chercheurs peuvent obtenir des éléments sur l'âge des créatures marines en trouvant des traces de radiations atomiques dans leurs tissus, ces traces résultant des tests nucléaires menés depuis les années 1950. Les deux plus grands requins étudiés étaient longs de 4,93 mètres et de 5,02 m. Les chercheurs ont estimé qu'ils étaient "âgés d'environ 335 ans et 392 ans respectivement". 

La plus vieille femelle pêchée accidentellement avait donc vu le jour au milieu du règne de Louis XIII... La durée de vie moyenne des requins du Groenland est d'environ 272 ans, ont estimé les auteurs de cette étude.