Après un siècle de traque, une neuvième planète découverte ?

  • A
  • A
Après un siècle de traque, une neuvième planète découverte ?
En 1930, les astronomes avaient déjà cru détecter cette planète. Mais Pluton, trop petite, a depuis été déclassée.@ BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
0 partage

Elle expliquerait la constitution de notre système solaire, bien que les astronomes n'ont pas encore pu l'observer.

Une découverte comme celle-ci ne se produit pas tous les jours. Et pour cause, ce serait la troisième de cette nature depuis l'Antiquité. Imaginez une planète appartenant au système solaire, que l'on découvre aujourd'hui seulement.

A 4,5 milliards de kilomètres d'ici.Cette neuvième planète serait placée très loin en orbite autour du Soleil, à 4,5 milliards de kilomètres d'ici. C'est en tout cas ce que supposent les scientifiques car les astronomes américains doivent maintenant réunir la preuve qui leur manque.

Une traque de plus d'un siècle. Car il faut encore l'observer, pour mettre fin à une traque qui dure depuis un siècle. En 1930, les astronomes avaient cru détecter cet objet massif. Mais Pluton, la première des planètes naines, a depuis été déclassée parce qu'elle est trop petite.

Découverte par hasard. Cette découverte a été faite par hasard, par deux astronomes américains qui étudiaient des planètes naines. En observant leurs mouvements, ils ont compris qu'une autre planète, beaucoup plus grosse, influençait probablement leur trajectoire par sa gravité.

Deux à trois fois la taille de la Terre. Cette "nouvelle" planète ressemblerait probablement à une planète glacée, avec une masse dix fois plus importante que la masse de la Terre, et qui ferait deux à trois fois sa taille. Cela expliquerait en fait la constitution du système solaire, car on est aujourd'hui convaincu que les planètes n'étaient pas à la même place il y a quatre ou cinq milliards d'années et qu'une planète, voire peut-être deux, aurait été éjectée et aurait migré, avant que le système que nous connaissons ne se mette en place. Reste, quand on l'aura observée, dans les cinq ans, à lui trouver un nom.