Viande et cancer : le rapport choc de l'OMS

  • A
  • A
Viande et cancer : le rapport choc de l'OMS
@ AFP
Partagez sur :

L'Organisation mondiale de la santé indique lundi dans rapport que la consommation de jambon, de charcuterie et de saucisses est cancérogène.

Certaines viandes sont-elles cancérogènes au même titre que l'alcool ou le tabac ? Oui, affirme lundi l'Organisation mondiale de la santé dans un rapport dévoilé lundi par Le Monde. Précisions.

La viande transformée est cancérogène. La consommation de viande transformée (charcuterie, jambon, saucisses, viande en conserve... autrement dit toutes les viandes qui ont subi un processus de maturation, de fermentation ou de fumaison) est cancérogène, selon l'évaluation publiée lundi par l'agence cancer de l'OMS qui estime que les preuves en ce sens sont "suffisantes". 

Selon la littérature scientifique sur le sujet, chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement augmente le risque de cancer colorectal de 18%.

La viande rouge aussi, "probablement". Pour ce qui est de la viande rouge, l'OMS indique qu'elle est "probablement" cancérogène. Pour les chercheurs, le porc est inclus dans les viandes rouges au même titre que le boeuf, le veau, l'agneau, le mouton, le cheval et la chèvre.

Limiter sa consommation ? "La relation entre consommation de viande est survenue de certains cancers est connue depuis une dizaine d'années", a expliqué lundi sur Europe1, Boris Hansel, endocrinologue et nutritionniste à l’hôpital Bichat qui estime qu'"en nutrition, tout est question d'équilibre…comme pour l'alcool". Pour lui, la viande est donc un aliment "à limiter". 

"Ces résultats confirment les recommandations de santé publique actuelles appelant à limiter la consommation de viande", a commenté de son côté le Dr Christopher Wild, le directeur du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), à l'origine de l'évaluation. 

La viande "tue" moins que le tabac. Les régimes alimentaires riches en viande transformée sont à l'origine de 34.000 décès par an dans le monde, selon une étude menée par le Global Burden of Disease Project. Pour comparaison, le tabac est responsable chaque année d'environ un million de décès par cancer, l'alcool de 600.000 décès et la pollution de l'air de plus de 200.000 décès.

Le Foll met en garde contre la "panique". Le ministre de l'Agriculture a mis en garde lundi contre la "panique" après la diffusion de l'étude de l'OMS. "Je ne veux pas qu'un rapport comme celui-là mette encore plus la panique chez les gens", a déclaré le ministre lors d'une rencontre avec la presse. Au delà d'un certain niveau de consommation, on peut avoir un cancer. On le savait déjà. On peut et on doit consommer de la viande mais on doit le faire de manière raisonnable", a-t-il ajouté.

Cancérogène et cancérigène, quelle différence ?

Les deux termes sont souvent employés indifféremment l'un pour l'autre. Néanmoins, "cancérogène" désigne plutôt ce qui favorise l'apparition d'un cancer tandis que "cancérigène" désigne davantage ce qui favorise le développement d'un cancer.