Un accord entre syndicats et exécutif valide le reste à charge zéro pour les prothèses auditives et les lunettes

  • A
  • A
Un accord entre syndicats et exécutif valide le reste à charge zéro pour les prothèses auditives et les lunettes
À partir de 2020, une monture sera intégralement remboursée par la Sécu à condition de ne pas dépasser les 30 euros.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Les prothèses auditives et les lunettes qui répondent à certains critères pourront être intégralement remboursées d'ici trois ans.

Durant la campagne, le candidat Macron avait promis le reste à charge zéro pour les prothèses dentaires, les lunettes et les appareils auditifs. Un an plus tard, les négociations ont fini par aboutir entre le ministère et les professionnels de santé. Ainsi, sous certaines conditions, les patients n'auront plus rien à payer.

Zéro reste à charge pour un tiers des prothèses dentaires. Début juin, un premier accord a été conclu avec la Confédération nationale des syndicats dentaires et l'Assurance-maladie, prévoyant que, pour un tiers des prothèses posées, à compter du 1er janvier 2020, il n'y aurait plus de reste à charge pour le patient. Une dizaine de jours plus tard, ce sont les discussions concernant les dispositifs auditifs et optiques qui ont été bouclés. Le chef de l'Etat ne devrait pas manquer d'en dévoiler officiellement les contours à l'occasion de sa visite mercredi au 42ème congrès de la Mutualité française.

Des prothèses auditives moins coûteuses. Actuellement, les prothèses auditives coûtent en moyenne 1.500 euros par oreille, avec de mauvais remboursements. Les fabricants se sont donc engagés à réduire progressivement les prix. En contrepartie, à partir du 1er janvier 2021, certaines prothèses seront totalement remboursées, mais leur prix ne devra pas dépasser 950 euros. Il ne s'agira pas de prothèses low-cost : elles seront dotées d'au moins huit canaux de réglage et n'auront pas une taille énorme derrière l'oreille.

Un remboursement complet des lunettes, si... En ce qui concerne l'optique, à partir de 2020, il sera possible de se faire prescrire des lunettes totalement remboursées, à condition qu'elles répondent à certains critères : ce ne seront pas des lunettes bas-de-gamme, les verres résisteront aux chocs, ne seront pas trop épais et auront une protection antireflet. Toutefois, le prix de la monture, hors les verres, ne devra pas dépasser 30 euros. Verres et monture pourront être renouvelés tous les deux ans.