Les horaires décalés feraient vieillir plus vite votre cerveau

  • A
  • A
Les horaires décalés feraient vieillir plus vite votre cerveau
@ MAXPPP
Partagez sur :

LA TÊTE A L'ENVERS - Après dix ans de travail décalé, votre cerveau aura vieilli de 6,5 années supplémentaires, selon une étude publiée mardi. 

L'INFO. On savait déjà que le travail de nuit ou en horaires décalés pouvait causer des ulcères, favoriser les maladies cardiovasculaires ou encore certains cancers. Une étude franco-britannique, publiée mardi dans la revue médicale Occupational and Environmental Medicine, nous apprend que travailler pendant une longue période en horaires décalés accélère également le vieillissement du cerveau.

La méthode. Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont suivi pendant dix ans, 3.000 salariés du sud de la France, âgés de 32 à 62 ans, travaillant dans tous les secteurs de production et dont la moitié avait travaillé en horaires décalés pendant au moins 50 jours au cours de l'année. Ils ont mesuré leurs capacités cognitives (mémoire, attention, vitesse de réaction) à trois reprises lors de tests neuropsychologiques.

Le cerveau en prend un coup. Ils ont constaté que ceux qui avaient eu un travail posté pendant dix ans ou plus, présentaient un déclin cognitif - processus naturel chez toute personne vieillissante - nettement plus rapide que les autres. La baisse des scores obtenus équivaut à "un vieillissement cognitif de 6,5 ans", souligne Jean-Claude Marquié, chercheur au CNRS de Toulouse qui a coordonné cette étude.

Comment limiter les dégâts ? Parmi les solutions préconisées pour limiter ces effets, le chercheur a cité une "surveillance médicale personnalisée", ainsi qu'une meilleure organisation du travail permettant de favoriser les "horaires les plus favorables au sommeil". "Il vaut mieux par exemple démarrer à 6 heures du matin plutôt qu'à 4 heures", préconise le chercheur français. 

LIRE AUSSI - Au travail, les Français n'aiment pas partager leur boulot