Transmission sexuelle du virus Zika : "Ça modifie la donne"

  • A
  • A
Transmission sexuelle du virus Zika : "Ça modifie la donne"
Des patients atteints du virus zika au Salvador.@ Marvin RECINOS/AFP
Partagez sur :

Le professeur François Bricaire a détaillé mercredi sur Europe 1 les conséquences de la transmission sexuelle du virus Zika.

INTERVIEW

L’annonce de la transmission sexuelle du virus Zika "modifie la donne en matière d’extension du phénomène", selon le professeur François Bricaire, du service des maladies infectieuses de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. "Jusqu’à présent, on disait que le virus n’est transmis que par l’intermédiaire d’un moustique, ce qui est la définition des arboviroses", a expliqué le médecin, mercredi, dans la Matinale d’Europe 1. La confirmation mardi par les autorités sanitaires américaines (CDC) d’un cas de transmission par voie sexuelle du virus au Texas est inquiétante pour le spécialiste, car elle élargit les lieux et les périodes de transmission du virus. "Au moment il y a une transmission sexuelle démontrée, il une extension potentielle géographique. Je veux dire par là que tant que c’est le moustique, il y a des zones géographiques comme la France où on n’est pas concerné en hiver."

Disparition en trompe-l’œil. Le professeur Bricaire a également précisé que le virus peut rester présent dans le sperme, alors qu’on n’en trouve plus de trace dans le sang. Les CDC avaient indiqué la semaine dernière qu'on leur avait déjà signalé un cas de transmission sexuelle du virus Zika aux Etats-Unis. Il s'agit d'un biologiste américain qui avait été infecté au Sénégal en 2008 lors d'une mission et avait de toute évidence transmis le virus par voie sexuelle à son épouse. Les CDC ont également mentionné le cas du collègue de ce scientifique dont le sperme contenait des virus vivants du Zika plusieurs semaines après avoir guéri, mais dont le sang n'avait plus aucune trace de ce pathogène. A l'époque, la docteure Anne Schuchat, directrice adjointe des CDC, avait insisté sur le fait que "le virus Zika se transmet essentiellement par la piqûre d'un moustique infecté".