L'alimentation pourrait accélérer ou retarder l'arrivée de la ménopause

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Selon une étude, il serait possible de retarder l'arrivée de la ménopause de quelques années grâce à la nourriture, et à certains aliments en particulier. 

Le contenu de l'assiette a de vraies conséquences sur l'âge de la ménopause. C'est le résultat d'une étude, menée sur plus de 35.000 femmes âgées de 35 à 69 ans, et suivies durant quatre 4 ans, qui vient de paraître dans le Journal of Epidemiology & Community Health (BMJ).

Vive les petits poissons gras. Alors quels sont les aliments à privilégier pour retarder la ménopause, ou à l'inverse, ceux qui accélèrent sa venue ? Selon cette étude, manger de grandes quantités de légumes frais tous les jours serait associé à un retard en moyenne d'un an de la survenue de la ménopause. Mais le plus spectaculaire, c'est qu'en mangeant de petits poissons gras, comme les sardines, les maquereaux et les anchois, quasi-quotidiennement, on pourrait reculer l'âge de la ménopause de plus de trois ans. "Les oméga-3 du poisson sont anti-inflammatoires. Les vitamines des légumes ont également un rôle contre l'oxydation. Ça retarde donc le vieillissement, et logiquement la ménopause", décrypte le docteur Jacques Fricker, nutritionniste à Paris, interrogé par Europe 1.

Les sucres simples à bannir. Par ailleurs, certains aliments pourraient avoir l'effet inverse, et donc être des sortes d'accélérateur de la ménopause. Parmi eux, les sucres. "Les sucres simples vont provoquer un vieillissement prématuré de l'organisme. Les sucres, qui se stockent très facilement, favorisent la création de graisse, elle-même nocive à la production des hormones", explique le nutritionniste Raphaël Gruman. Ces sucres simples sont très présents dans tous les bonbons, les gâteaux, mais aussi dans les pâtes, le riz et le pain. Il vaut mieux donc favoriser les féculents sous leur forme complète et les légumineuses, comme les lentilles ou les pois chiche.