L'épidémie de grippe ne faiblit pas en France

  • A
  • A
L'épidémie de grippe ne faiblit pas en France
@ AFP
Partagez sur :

Le nombre de nouveaux cas vus en consultation a encore augmenté, selon le réseau Sentinelles-Inserm.

Elle ne faiblit pas, bien au contraire. L'épidémie de grippe saisonnière continue à se développer en France métropolitaine, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, qui a recensé 481.000 nouveaux cas vus en consultation la semaine dernière, contre 303.000 la semaine précédente.

28 cas de décès depuis le 1er novembre. Pour l'Institut de veille sanitaire (InVS), "l'épidémie est en phase ascendante. Tous les indicateurs continuent d'augmenter sur l'ensemble du territoire", indique l'organisme dans son bulletin hebdomadaire, qui se fonde sur les données fournies par Sentinelles.

Cependant, l'InVS note que l'épidémie de grippe ne présente pas de gravité particulière cette année. Le nombre de cas graves admis en réanimation est en effet "dans les valeurs généralement observées". 81 nouveaux cas graves de grippe ont ainsi été hospitalisés en réanimation la semaine dernière, portant à 304 le nombre total de cas graves répertoriés depuis le 1er novembre. Sur l'ensemble de ces cas, 28 ont conduit à un décès.

>> LIRE AUSSI - L'épidémie de grippe se propage en France

Trois régions particulièrement touchées. Le nombre de nouveaux cas de grippe est estimé à 746 pour 100.000 habitants la semaine dernière, contre 470 pour 100.000 habitants la semaine précédente. Ces chiffres sont au-dessus du seuil épidémique, fixé à 173 cas pour 100.000 habitants. Dans le détail, c'est dans le Limousin (1.487 cas pour 100.000 habitants), en Picardie (974) et en Champagne-Ardennes (922) que les taux d'incidence les plus élevées ont été observés. "L'incidence des syndromes grippaux devrait continuer d'augmenter cette semaine", ajoute le réseau, qui base son modèle de prévision notamment sur les ventes de médicaments dans les pharmacies.

Pour prévenir la grippe, la vaccination "reste le meilleur outil", rappelle l'InVS, même si l'efficacité du vaccin contre la souche grippale A(H3N2), la plus répandue cet hiver, "n'est pas optimale". La vaccination est tout de même recommandée, notamment pour les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes souffrant de diverses pathologies.

>> LIRE AUSSI - Vaccin contre la grippe : vous pouvez encore vous faire vacciner