Les médecins menacent de faire une grève de la carte vitale

  • A
  • A
Les médecins menacent de faire une grève de la carte vitale
@ AFP
Partagez sur :

Pour protester contre le projet de loi santé de Marisol Touraine, certains médecins menacent de faire une grève de la carte vitale.

La pression monte d'un ton du côté des médecins généralistes et spécialistes en grève depuis le 24 décembre. Vent debout contre le projet de loi santé de Marisol Touraine, qui prévoit notamment la généralisation du tiers payant, certains médecins entendent passer à la vitesse supérieure. Après la fermeture des cabinets médicaux, ils menacent maintenant de lancer, à partir du 5 janvier, une grève de la carte vitale. Mais quelles seraient les conséquences sur le terrain d'une telle démarche ?

>> LIRE AUSSI - Grève des médecins : on fait le point

Une démarche plus fastidieuse et donc plus lente. Concrètement, l'application de cette menace marquerait le retour systématique des feuilles de soin, ces formulaires marrons et blancs, à envoyer à l'Assurance maladie, avec de nombreuses informations à remplir : nom, prénom, adresse et numéro de sécurité sociale. Une méthode de remboursement d'abord bien plus fastidieuse que la carte vitale. Mais surtout, cela veut dire pour les patients, un délai d'attente d'un mois avant de se faire rembourser. Alors qu'avec la carte vitale, il suffit de cinq jours en moyenne.

"La carte vitale, c'est pratique !" Les patients n'apprécient donc pas particulièrement cette menace brandit par les médecins. Arrêter la carte vitale ?", questionne éberluée une patiente. "C'est bien, ça va faire de la paperasse en plus", ironise un autre. "Ah non, pas les feuilles de soins ! La carte vitale c'est pratique, c'est rapide, ça évite l'envoie par courrier", résume une femme, interrogée par Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Tiers-payant, tarifs : pourquoi les médecins font grève ?

La sécurité sociale "fortement perturbée". Pour ne pas pénaliser les malades, les médecins qui lancent cette grève promettent de continuer à prendre la carte vitale des patients les plus pauvres. Car leur objectif est surtout d'engorger la sécurité sociale, comme l'explique Jean Paul Hamon, de la Fédération des médecins de France.

"Puisque l'on veut noyer les médecins sous la paperasse avec le tiers payant généralisé, ça va être la réponse du berger à la bergère, qui devrait fortement perturber la sécurité sociale. C'est une arme non négligeable, dont il faut que les médecins prennent conscience", interpelle-t-il.

Pour l'instant, un seul syndicat appelle à cette grève de la carte vitale, il représente moins d'un médecin sur cinq. Les autres organisations n'ont pas encore annoncé si elles comptaient se joindre au mouvement qui doit officiellement prendre fin mercredi.

Marisol Touraine interpelle les médecins.Sur Europe 1, la ministre de la Santé a appelé mardi matin les médecins à la responsabilité, concernant cette menace de grève de la carte vitale. "J'appelle les médecins à être attentifs, car ne pas transmettre les actes médicaux avec la carte vitale, mais avec des feuilles de soins comme on le faisait autrefois, c'est exposer les patients à des délais de remboursement plus longs. Ce sont les patients qui seraient directement pénalisés par ce mouvement. La carte vitale est un élément central de la relation entre le médecin et son patient", insiste Marisol Touraine.

Écoutez Marisol Touraine au sujet de la carte vitale :



Touraine : "La carte vitale, un élément central...par Europe1fr