Des pendentifs "énergiques" sont en fait radioactifs

  • A
  • A
Des pendentifs "énergiques" sont en fait radioactifs
"Pour le public, le risque principal concerne l’irradiation de la peau", indique l'association.@ Criirad
Partagez sur :

La Criirad, association qui défend le droit à l'information sur la radioactivité, met en garde les consommateurs sur la vente de pendentifs dits "énergiques".

C'est un objet comme un autre, vendu en ligne. Il s'agit de pendentifs dit "énergiques" et censés protéger des ondes électromagnétiques. "Les notices de présentation soulignent que les objets peuvent être portés de jour comme de nuit, par des adultes ou des enfants", explique la Criirad, une association de droit à l'information sur la radioactivité, dans un communiqué. Mais après avoir réalisé des tests sur les objets pour vérifier leur fonctionnement, la Criirad met en garde les éventuels utilisateurs.

Des concentrations radioactives élevées. Après des tests sur les produits, le constat est alarmant. "Les analyses effectuées par le laboratoire de la CRIIRAD ont révélé que les objets contrôlés ont des niveaux de radioactivité naturelle anormalement élevés qui les apparentent à du minerai radioactif. Les concentrations en produits radioactifs des chaînes de l’uranium 238 et du thorium 232 sont de l’ordre de 100 fois à 10 000 fois supérieures à l’activité moyenne des sols", indique la Criirad.

Risque pour la peau. Ces pendentifs sont censés apporter "bien-être et santé aux consommateurs" en raison des émissions d'ions négatifs qu'ils produisent mais les tests révèlent qu'ils produisent l'exact inverse. "Pour le public, le risque principal concerne l’irradiation de la peau. Les cinq modèles de pendentif contrôlés peuvent tous conduire au dépassement de la limite de dose équivalente à la peau", précise le communiqué. "Les tests ont montré que l’interposition d’un tee-shirt ou même d’un pull ne permet pas de protéger correctement l’épiderme".