Comment une imprimante 3D a sauvé trois bébés

  • A
  • A
Comment une imprimante 3D a sauvé trois bébés
@ Morrison et al., Science Translational Medecine
Partagez sur :

Grâce à une imprimante 3D, des prothèses de trachée ont pu être fabriquées sur mesure pour trois bébés atteints d'une malformation rare.

Sans imprimante 3D, ces enfants ne pourraient pas respirer. Un article scientifique paru mercredi dans la revue Science Translational Medicine par des chercheurs de l'université du Michigan dévoile que trois bébés américains se sont vus implanter une prothèse imprimée en 3D pour soigner une maladie rare qui touche 2000 enfants dans le monde.

Une maladie mortelle et incurable. Les petits Kaiba, Garrett et Ian souffraient tous les trois d'une forme mortelle de trachéo-bronchomalacie, une malformation des voies respiratoires. Leurs poumons étaient touchés mais aussi leur trachée, qui s'affaissait régulièrement. Rapidement après sa naissance, Kaiba a eu du mal à respirer. Garrett, lui, a passé la première année de sa vie branché à un respirateur. Quant au petit Ian, son cœur s'est arrêté à l'âge de six mois seulement. Pour ces trois enfants, il n'y avait aucune perspective de sortir un jour de l'hôpital car aucun traitement n'est pour l'heure disponible pour soigner cette maladie.

Pour les guérir, les médecins de l'hôpital des enfants C. S. Mott ont alors eu l'idée de concevoir une sorte d'attelle sur mesure pour leur trachée. Comment ? Grâce à une modélisation par ordinateur. La Food and drug administration, l'autorité sanitaire américaine, a donc autorisé cette procédure d'urgence comme traitement de la dernière chance. Imprimé en moins de 3 jours, l'implant a été directement suturé aux voies respiratoires des bébés.

Il y a trois ans, Kaiba, 3 mois à l'époque, a donc été le premier à tester cette procédure qui a très bien fonctionné. Cette réussite avait marqué la communauté scientifique en 2012 et a permis de tester le dispositif sur deux autres enfants. "Honnêtement, nous étions terrifiés et espérions prendre la bonne décision", se souvient Meghan Orbich, la maman du petit Ian.

Imprimante 3D trachée

Des résultats meilleurs qu'escompté. Verdict : sur les trois petits patients, les médecins n'ont constaté aucun rejet, aucune complication. De plus, le petit tube imprimé en 3D avec des polymères leur permet de maintenir ouvert leur système respiratoire pendant plusieurs mois voir plusieurs années. La prothèse en forme de tube est conçue dans un biomatériau résorbable sans danger pour l'organisme et suffisamment malléable pour changer de forme en fonction de la respiration, mais aussi de la croissance de l'enfant. "Le dispositif a fonctionné bien mieux que ce que nous espérions", se réjouit l'otolaryngologiste pédiatrique Glenn Green, un des auteurs de l'étude, qui envisage maintenant un essai clinique à plus large échelle.

Alors que ces trois bébés avaient peu de chance de quitter un jour l'hôpital vivant, ils sont tous rentrés chez eux. Kaiba, le plus âgé d'entre eux opéré il y a près de trois ans, vient même d'entrer à la maternelle et de rencontrer son idole Mickey à Disney World. 



L'incroyable histoire de trois bébés sauvés...par Europe1fr