Marion Maréchal-Le Pen sort renforcée du congrès du FN

  • A
  • A
Marion Maréchal-Le Pen sort renforcée du congrès du FN
@ Reuters
Partagez sur :

POLITIQUE - La députée du Vaucluse est arrivée première dans les votes des militants pour le Comité central. Le vice-président du parti ne termine que quatrième.

La surprise est de taille, et a dû entraîner quelques sourires narquois au FN. Car c'est bien Marion Maréchal-Le Pen qui l'a emporté à l'élection du comité central du FN, loin devant Florian Philippot, la tête pensante de la patronne, honni par beaucoup. La députée du Vaucluse devance Louis Aliot, Steeve Briois et, loin derrière en quatrième position, Florian Philippot. Une vraie défaite pour ce dernier, que Marine Le Pen a tenu en personne à tempérer. "Je trouve que c'est un excellent résultat. Florian Philippot est entré au FN il y a peu, il y a maintenant trois ans, c'est très court dans l'histoire du mouvement", a-t-elle éludé devant les journalistes.

>> LIRE AUSSI - Au Front National, une chef mais deux courants 

Louis Aliot, vice-président du Front national 930x620

80% des votes internes. Le compagnon de Marine Le Pen et autre vice-président du parti, Louis Aliot (photo), et Steeve Briois, actuel secrétaire général du parti ont aussi été devancés par Marion Maréchal-Le Pen. Selon un membre du bureau exécutif, la députée du Vaucluse a recueilli 80% des votes internes, Louis Aliot 76%, Steeve Briois 70% et Florian Philippot 68%. L'eurodéputé Bruno Gollnisch, concurrent malheureux de Marine Le Pen lors de la succession de Jean-Marie Le Pen en janvier 2011, obtient pour sa part la cinquième place avec 65%, signe que le FN "canal historique" est toujours là.

Dans ce classement, suivent le sénateur-maire de Fréjus, David Rachline, le trésorier et avocat du parti, Wallerand de Saint-Just, le sénateur-maire du 7e secteur de Marseille, Stéphane Ravier, l'eurodéputée et vice-présidente du parti Marie-Christine Arnautu. En dixième position, on retrouve le futur secrétaire général du parti, Nicolas Bay.

bbb

Une "grosse travailleuse" selon Gilbert Collard. "C'est vrai qu'il y a une rivalité entre Florian 'le matinal', on l'appelle comme cela parce qu'il fait toutes les matinales de télé, et Marion "la sérieuse" parce que c'est une bosseuse magnifique, une grosse travailleuse", a reconnu Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine, interrogé sur Europe 1 samedi, jugeant "normal que, dans une démocratie d'idées, il y ait des représentants de différentes idées qui s'affrontent". Réplique de Florian Philippot après sa défaite : "Ici, il n'y a pas de place aux stratégies personnelles qui minent la vie interne des partis", a affirmé l'eurodéputé. Il n'y a "aucune rivalité avec Marion Maréchal, on discute, on travaille ensemble, on est tous derrière Marine", a-t-il ajouté, sans que l'on soit obligé de le croire.

>> LIRE AUSSI - FN : l'image de Jean-Marie Le Pen "nuit" à Marine

Une participation "inespérée". La participation pour ce 15e congrès serait de 50,7%, ce qui a été qualifié "d'inespéré pour un congrès sans véritable enjeu", Marine Le Pen étant la seule candidate. Pour mémoire, la participation en 2011 était de 76,45%. Les 83.000 adhérents du FN, un chiffre record pour le mouvement, ont donc décidé de jouer le jeu plutôt que d'aller à la pêche. Dimanche, ils éliront triomphalement Marine Le Pen, qui prononcera son discours de gagnante à 15h.

>> A LIRE AUSSI - Emprunt russe du FN : 40 millions ? c'est "délirant" selon Le Pen