Vallaud-Belkacem: "la prostitution, une violence"

  • A
  • A
Partagez sur :

Lors du débat sur l'abrogation du délit de racolage qui s’est tenu jeudi au Sénat, la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a réaffirmé avec force que "la France est abolitionniste". "La prostitution est une violence. Une politique abolitionniste repose sur deux piliers: la fermeté pénale et l'insertion sociale", a-t-elle déclaré, appelant à aborder cette question "sans posture moralisante et avec pragmatisme". "La création en 2003 du délit de racolage passif à conduit à des situations inacceptables. Avec ce délit, on marche sur la tête en punissant les victimes", a-t-elle lancé.

 >> LIRE AUSSI UN TÉMOIGNAGE : "cachée, je risque ma vie"