Vague de froid : l'étonnant silence du gouvernement

  • A
  • A
Vague de froid : l'étonnant silence du gouvernement
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

SILENCE RADIO - Alors que le vague de froid a fait ses premières victimes, aucun membre du gouvernement n'a pour l'instant réagi.

L'INFO. Mais où est le gouvernement ? Apparemment, en vacances.... Trois SDF sont morts ce week-end, vraisemblablement victimes d'hypothermie, à Paris, à Douai et dans les Alpes-Maritimes. Deux autres ont péri mardi dans l'incendie d'un squat en Seine-et-Marne où ils avaient essayé de faire un feu pour se réchauffer. Pourtant, mardi à 14 heures, il n'y avait toujours eu aucune réaction officielle des ministres concernés, pas plus de Matignon ou de l'Elysée. Un silence qui ne colle pas vraiment avec les consignes présidentielles.

>> LIRE AUSSI - Comment aider un SDF dans le froid ?

"La ministre est en famille". L'hébergement d'urgence des SDF relève de la compétence du ministère du Logement. Europe 1 a donc sollicité à de nombreuses reprises Sylvia Pinel depuis lundi. Le cabinet de la ministre a finalement consenti à nous expliquer les raisons du silence de sa patronne : "la ministre est en famille. Elle travaille aussi bien de chez elle. Elle a régulièrement les préfets au téléphone pour faire le point sur la situation". La ministre, interrogée mardi sur Europe 1, dit "avoir suivi très régulièrement avec ses équipes et les services de l'Etat" l'évolution de la situation. Pour elle, "le gouvernement" va continuer "à regarder cela de très très près".

>> LIRE AUSSI : En France, le nombre de SDF a presque doublé en 10 ans

Ségolène-Neuville

"Il faut voir avec le logement". Europe 1 a également contacté la secrétaire d'Etat chargée de la Lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville. Réponse : "il faut voir avec le Logement". Ou comment se renvoyer la patate chaude. Quid de Marisol Touraine, ministre de la Santé et des affaires sociales, invitée mardi matin dans les locaux d'Europe 1 ? "Cécile Duflot, ancienne ministre du Logement, s'était battue pour que les hébergements d'urgence soient rattachés au logement", nous expliquent ses services. Dit autrement : on n'a pas non plus frappé à la bonne porte. "Sylvia Pinel est extrêmement engagée" sur ce sujet, assurait pourtant Marisol Touraine...

>> Mise à jour : Le gouvernement a finalement réagi mardi en fin d'après-midi, notamment par la voix de Ségolène Neuville. La secrétaire d'Etat a réaffirmé mardi la "mobilisation" du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et l'exclusion. "Le gouvernement est extrêmement préoccupé" après ces décès, dus non seulement au froid mais aussi à l'"état de santé précaire" de ces personnes, lié à la vie dans la rue, a déclaré devant la presse la Secrétaire d'Etat en charge de la lutte contre l'exclusion, lors d'une visite dans un centre d'hébergement hivernal parisien. Par ailleurs, la ministre du Logement Sylvia Pinel "annoncera prochainement deux arrêtés qui vont sortir en janvier, un pour mieux prévenir les expulsions" et l'autre "pour renforcer le droit au logement opposable" (Dalo), a ajouté Ségolène Neuville. Sylvia Pinel sera d'ailleurs l'invitée d'Europe 1 mercredi matin.