Une de Closer sur Hollande et Gayet : un verrou a sauté

  • A
  • A
Une de Closer sur Hollande et Gayet : un verrou a sauté
@ Reuters
Partagez sur :

L’INFO POLITIQUE - La vie privée des présidents donnaient lieu à une certaine réserve. Mais les temps ont changé.

L’INFO. C’est l’information "politique" du jour  : le journal people Closer annonce une relation entre le président de la République et l’actrice Julie Gayet. C’est la première fois que la presse people s’empare d’une histoire comme celle-ci qui met en cause le chef de l’Etat. Pour Caroline Roux, éditorialiste politique d’Europe 1, "un verrou a sauté".

Pas de précédent. Les temps ont changé. Le chef de l’Etat est relégué au même niveau qu’une sous-star de la télé réalité, il est devenu un people comme les autres. "Le candidat normal" a obtenu ce qu’il cherchait : il est désormais "un homme normal". En France, c’est la fin d’un tabou. La vie privée des présidents avait jusqu’ici donné lieu à une certain forme de réserve. Même quand des photos de Mazarine, la fille cachée de François Mitterrand, sortent dans la presse en 1994 en compagnie de sa mère, tout est arrangé en amont pour la faire sortir de l’ombre. Et quand Nicolas Sarkozy avait organisé une sortie publique avec Carla Bruni, en 2007, à Eurodisney, on était là encore bien loin d’une paparazzade. Même en 2007, pendant la campagne, la séparation entre François Hollande et Ségolène Royal avait été tenue secrète avant d’être révélée par la candidate elle même, après sa défaite.



Hollande "déplore les atteintes au respect de la vie privée". Rien de comparable donc avec cette Une du magazine Closer, comme le confirme la réaction de François Hollande dans un communiqué, vendredi matin, dans lequel il "déplore profondément les atteintes au respect de la vie privée auquel il a droit comme tout citoyen" en ajoutant qu'il "examine les suites, y compris judiciaires, à apporter à cette parution" de Closer. Un membre du cabinet de Valérie Trierweiler admet quant à lui avoir joint le magazine Closer jeudi matin devant l’insistance de la rumeur, ajoutant ne rien savoir du contenu de l’enquête.

Sarkozy : "avec Carla, c’est du sérieux ". La pression va s’accentuer sur François Hollande, qui doit donner une grande conférence de presse mardi prochain, moment fort annoncé de sa rentrée 2014. La question lui sera inévitablement posée. Y répondra-t-il ? Pour mémoire, c’est lors du même genre d’exercice que Nicolas Sarkozy avait officialisé sa relation avec la chanteuse-mannequin : "avec Carla, c’est du sérieux", avait-il lancé à la presse. Une franchise qui lui avait joué des tours politiquement.



A l’étranger, le tabou est le même. La seule aventure extraconjugale révélée avec fracas hors de nos frontières, c’était l’affaire Lewinski dans les années 90, mais ça n’a rien de comparable avec "l’affaire Hollande-Gayet". La règle jusqu’à présent était une quasi sanctuarisation de la vie privée des chefs d’Etat. Jusqu’à ce vendredi 10 janvier 2014.