Médicaments vendus hors pharmacie : Touraine dit toujours non

  • A
  • A
Médicaments vendus hors pharmacie : Touraine dit toujours non
@ Max PPP
Partagez sur :

VETO - Alors que l'Inspection générale des finances est favorable à la commercialisation des médicaments en grandes surfaces, la ministre de la Santé a répété son désaccord.

Marisol Touraine persiste et signe. Alors que l'Inspection générale des finances est favorable à la commercialisation des médicaments en grandes surfaces, la ministre de la Santé a répété son désaccord. Marisol Touraine s'est déclarée mercredi défavorable à une autorisation de la vente de certains médicaments hors pharmacies.

>> LIRE AUSSI - Bientôt des médicaments en grandes surfaces

Un rapport de l'IGF favorable. Alors que le gouvernement a prévu de réformer prochainement les professions réglementées, un rapport de l'Inspection générale des finances (IGF), publié récemment, a suggéré, entre autres, d'étendre aux grandes surfaces la vente de médicaments sans ordonnance ou non remboursables.

"Garantir la sécurité des médicaments". Interrogée mercredi sur ce point sur LCI et Radio Classique, Marisol Touraine a répondu : "Je ne suis pas favorable à une évolution de ce type là". "Les médicaments ont un prix fixé par la négociation avec l'Etat, avec mes services, ce qui est important c'est de garantir la sécurité des médicaments et faire en sorte que les Français consomment moins de médicaments", a-t-elle jugé.

L'Ordre des médecins contre. De son côté, l'Ordre des pharmaciens s'était insurgé contre le rapport de l'IGF, soulignant notamment que délivrer des médicaments à ordonnance facultative ailleurs que dans les pharmacies présentait un "danger pour la population.

Des précédentes déclarations. En décembre dernier, l'Autorité de la concurrence s'était prononcée en faveur de la vente des médicaments non remboursables en dehors des pharmacies. L’objectif : faire baisser leurs prix. A l'époque, le ministre de la Santé s'était déjà déclarée contre cette mesure.