Taubira : "repenser le système judiciaire"

  • A
  • A
Taubira : "repenser le système judiciaire"
@ MAXPPP
Partagez sur :

La garde des Sceaux revient sur sa réforme de l'organisation judiciaire, mise en route avant juin.

La garde des Sceaux revient sur sa réforme de l'organisation judiciaire qu'elle souhaite mettre en route avant juin 2014. Christiane Taubira explique faire "le pari de l'intelligence collective" à propos de cette réforme censée rapprocher la justice du citoyen.

>> A lire - L'USM en mode "défiance" face à Taubira

"L'ensemble des acteurs du monde judiciaire sollicités". Je fais le pari de l'intelligence collective", explique la ministre de la Justice dans un entretien au Parisien daté de dimanche en insistant sur sa volonté de "repenser le système judiciaire dans sa globalité". Nous voulons "améliorer son fonctionnement, son efficacité et, finalement, le service rendu au citoyen", résume la garde des Sceaux. des déclarations qui interviennent au lendemain du colloque sur la justice du XXIe siècle qui a rassemblé plusieurs centaines d'acteurs ou d'experts du monde judiciaire au siège parisien de l'Unesco. "Au lieu de demander à mon ministère d'élaborer seul un projet, j'ai réuni l'ensemble des acteurs du monde judiciaire en groupe de travail qui ont planché pendant dix mois et présentent aujourd'hui 268 propositions", précise Christiane Taubira.

Pédagogie des magistrats, exploitation d'Internet... Parmi les pistes envisagées, la ministre de la justice cite "la création d'un guichet universel qui recueillera toutes les démarches entreprises par le justiciable quelle que soit la juridiction", "le développement des plates-formes en ligne afin de répondre aux principales questions que se posent les justiciables ou encore la centralisation de "l'ensemble des démarches quelle que soit la nature du contentieux" dans "tribunal de première instance". La garde des Sceaux souhaite également que les magistrats fassent "un effort pour rédiger les jugements de façon plus accessible", estimant qu'il faut être "plus pédagogue".

sur le même sujet, sujet,

REACTION - L'USM en mode "défiance" face à Taubira

ZOOM - La réforme pénale, ça changera quoi ?

ZOOM - Face au crime, l’État mise sur les repentis