Le Sénat supprime en commission le projet de paquet de cigarettes neutre

  • A
  • A
Le Sénat supprime en commission le projet de paquet de cigarettes neutre
@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Le Sénat a supprimé en commission jeudi le projet de loi instaurant un paquet de cigarettes neutre. Marisol Touraine déposera un amendement pour le rétablir.  

Le projet ne plaisait vraiment pas aux buralistes. Alors que les syndicats de la profession ont mené plusieurs actions coups de poing contre le projet du gouvernement d'instaurer un paquet de cigarettes neutre dans tous les bureaux de tabac, le Sénat a finalement supprimé la mesure jeudi. La commission des affaires sociales a adopté à la place un amendement proposant de suivre la directive européenne qui prévoit uniquement d'accroître la taille des avertissements sanitaires sur les paquets. Une décision que n'a pas apprécié la ministre Marisol Touraine, à l'origine du projet, qui a réaffirmé sur France Info jeudi qu'elle déposerait un amendement devant le Sénat et tenterait de "convaincre les membres de la commission" du bien-fondé de sa réforme.

Manifestation devant le Sénat. Devant le Palais du Luxembourg, ils étaient plusieurs centaines de buralistes à s'être réunis pour protester contre le paquet neutre. La confédération professionnelle est en effet largement opposée à son instauration. Et pour cause, elle estime que cette mesure entraînerait la baisse de fréquentation des bureaux de tabac, et l'augmentation du marché parallèle, qui représente déjà 26,3% de la consommation en France.

"Nous demandons aux sénateurs d’appliquer la directive européenne", qui prévoit d’accroître la taille des avertissements sanitaires sur les paquets,"mais pas plus", a déclaré Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes. "Marisol Touraine se trompe de cible. Il y a plus de 1100 buralistes qui ont fermé leurs portes l’année dernière. Ce n’est pas parce qu’il n’y aura plus de buralistes qu’il n’y aura plus de fumeurs", a-t-il ajouté. Des arguments qui semblent avoir porté auprès de la commission des affaires sociales du Sénat.

Invité sur Europe 1 en mars dernier, Gérard Helft, cardiologue, expliquait les bienfaits du paquet neutre :