Suspicion de fraude à Marseille : Mennucci justifie sa plainte

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le député sortant de la 4e circonscription de Marseille, Patrick Mennucci, a expliqué mardi sur Europe 1 pourquoi il avait porté plainte pour tentative de fraude dans un bureau de vote.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

"Des assesseurs de Jean-Luc Mélenchon et les miens ont été mis dehors au moment du dépouillement par des menaces physiques. Il y avait notamment des femmes. On n'est pas là dans un bureau de vote pour prendre des coups". Sur Europe 1, mardi, Patrick Mennucci, député sortant de la 4e circonscription de Marseille, éliminé lors du premier tour des législatives, a expliqué pourquoi il a décidé de porter plainte pour suspicion de fraude dans un bureau de vote de Marseille.

Un nombre de bulletins incorrect. Selon la mairie de la cité phocéenne, "une bagarre a éclaté à l'extérieur du bureau de vote pour se poursuivre à l'intérieur", dimanche. "Un rapport a été établi et par la suite, des enveloppes ont été retrouvées avec un nombre de bulletins incorrect", a-t-on précisé de même source. "Des instructions ont été données pour que les résultats (liés à ces bulletins) ne soient pas validés et ne soient donc pas pris en compte", a-t-on poursuivi auprès de la municipalité.

Cela ne change rien à l'ordre d'arrivée. "Cela ne change rien à l'ordre d'arrivée. Je suis troisième (derrière Jean-Luc Mélenchon, la France insoumise (34,3%) et Corinne Versini, la République en Marche! (22,7%). Mais la candidate (Jeanne Marti, LR) qui fait 10% dans la circonscription fait 41% dans le bureau de vote", ajoute Patrick Mennucci. "Il y a tentative de fraude. J'ai saisi le procureur de la République. Je prends ma retraite de la politique pas de la démocratie."