RÉSUMÉ - Revivez la conférence de François Fillon

  • A
  • A
RÉSUMÉ - Revivez la conférence de François Fillon
Partagez sur :

Dos au mur, le candidat de la droite à la présidentielle a lancé une contre-offensive lundi. Durant trois quarts d'heure, François Fillon s'est justifié, défendu, avant de l'assurer : il sera bien candidat à l'élection présidentielle

LIVE

Mis en cause dans l'affaire de l'emploi présumé fictif de sa femme, François Fillon a lancé une "contre-offensive" lundi. Le candidat de la droite à la présidentielle s'est exprimé à 16 heures depuis son QG de campagne, situé dans le 15ème arrondissement de Paris. 

Revivez cette prise de parole, suivie de questions-réponses avec les journalistes :

Suivez le live
Cette page s'actualise automatiquement
17h00
Le 06 février 2017

C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivis !

16h59
Le 06 février 2017
"Il va désormais falloir faire bloc. La majorité des élus de ma famille politique l'a compris. Mais je ne suis pas le candidat d'un parti. Je vais faire campagne face aux Français", conclut François Fillon.
16h58
Le 06 février 2017
Après la conférence de presse de François Fillon, retrouvez le debrief avec les grandes voix d'Europe 1 autour de Sonia Mabrouk. Posez-vos questions et réagissez avec le #GrandesVoix !
16h58
Le 06 février 2017

"Mis en examen, je pense que je ne serai pas candidat à l'élection présidentielle", répète François Fillon. 

16h56
Le 06 février 2017
"On est dans quelque chose qui ressemble à une opération montée. Malheureusement, je n'ai pas d'officine pour enquêter", assène François Fillon, s'interrogeant sur la date de la "fuite" des informations le concernant. "Si vous avez l'énergie pour enquêter, je vous invite à le faire", a-t-il lancé aux journalistes. A qui profiterait cette "opération" ? "A ceux qui voudraient que la droite ne soit pas au second tour de la présidentielle", rétorque-t-il.
16h49
Le 06 février 2017

François Fillon : "Aucune instance n'a la légitimité" de remettre en cause ma candidature

POLITIQUE - Dénonçant des "attaques d'une violence inouïe", François Fillon s'est dit déterminé à poursuivre sa campagne, lundi.
16h48
Le 06 février 2017
"Quand la vérité aura été faite, les Français changeront d'opinion [...] Pendant deux ans, vous m'aviez expliqué que je n'avais aucune chance de gagner la primaire", rétorque le candidat de la droite, interrogé sur ses chances de l'emporter.
16h47
Le 06 février 2017
Selon le dernier sondage en date, signé Opinionway et publié peu avant cette conférence de presse, François Fillon serait éliminé dès le premier tour de la présidentielle, avec 20% des intentions de vote.
 

Un sondage place Le Pen et Macron au second tour

POLITIQUE - Selon une étude réalisée par Opinionway, Emmanuel Macron se qualifierait au second tour de l'élection présidentielle en compagnie de Marine Le Pen. François Fillon glisse à la...
16h46
Le 06 février 2017
Au moins c'est clair : 

"Rien ne pourra me faire changer d'avis, je suis candidat à l'élection présidentielle".

16h45
Le 06 février 2017
"Vous êtes de Mediapart ? Moi je n'ai jamais eu de redressement fiscal". François Fillon attaque une journaliste de Mediapart lui posant une question sur la date précise à laquelle il a commencé à employer sa femme.
 
16h44
Le 06 février 2017
François Fillon parle un peu de lui même. Lui qui déclarait "avoir le cuir dur" lors de son dernier meeting reconnaît avoir été "déstabilisé" par les accusations. "Cette accusation m'a mis un coup dans l'estomac". "Mes réponses ont été imprécises", reconnaît-il.
16h41
Le 06 février 2017
"Une émission à charge". L'émission "Envoyé Spécial" de France 2 avait diffusé des extraits d'une interview de Penelope Fillon datant de 2007. 
16h40
Le 06 février 2017
Elle n'a pas été rémunérée "à l'insu de son plein gré". "Oui, mon épouse était au courant. Mon épouse était ma collaboratrice", assure le candidat de la droite.
16h40
Le 06 février 2017
Selon les informations d'Europe 1, les avocats du candidat de la droite à l'élection présidentielle s'apprêtent à déposer une requête auprès du parquet financier.
 

INFO E1 - François Fillon va déposer une requête pour vice de procédure auprès du parquet financier

POLITIQUE - Selon nos informations, les avocats du candidat de la droite à l'élection présidentielle s'apprêtent à déposer une requête auprès du parquet financier.
16h39
Le 06 février 2017
"Je ne propose pas aux Français des efforts, je leur propose du travail. Je leur propose de redresser le pays pour que tout le monde ait sa place", assène-t-il encore, interrogé sur la légitimité de son programme après le "Penelope Gate".
16h36
Le 06 février 2017
"Pourquoi rembourserais-je des sommes qui correspondent au travail de ma femme?", répond le candidat, interrogé par les journalistes.
16h32
Le 06 février 2017
"Je suis le seul candidat qui peut porter le redressement national". "Une majorité de Français de droite souhaite que je porte mon projet de rupture", affirme François Fillon.
16h32
Le 06 février 2017
"Dès ce soir, c'est une nouvelle campagne qui commence. [...] Je suis le seul candidat capable de mettre en oeuvre un programme de rupture", enchaîne François Fillon, justifiant le maintien de sa candidature. Voulant faire oeuvre de transparence, l'ancien Premier ministre annonce qu'il mettra en ligne "dès ce soir" tous les documents concernant la rémunération de son épouse et de ses enfants.
 

Fillon publiera lundi soir sur Internet tout le détail de son patrimoine

POLITIQUE - S'exprimant "face aux Français" lundi, François Fillon a expliqué n'avoir "rien à cacher". Lundi soir, il publiera sur Internet tout le détail de son patrimoine.
16h28
Le 06 février 2017
"Tout était légal. Mais suis-je pour autant quitte sur le plan moral ?", se demande François Fillon, avant de faire un mea culpa clair : "Cette question si essentielle me place face à ma conscience, elle me place face aux Français. Le premier courage en politique, c'est de reconnaître ses erreurs. Collaborer avec sa famille en politique est une pratique désormais rejetée par les Français. En travaillant avec ma femme et mes enfants, j'ai privilégié cette relation de confiance qui suscite aujourd'hui la défiance. C'était une erreur. Je présente mes excuses aux Français".
 
 
 
16h23
Le 06 février 2017
Le candidat évoque ensuite le cas de ses enfants. "Les faits encore. J'ai employé mes enfants, Marie et Charles. Ils ont travaillé pendant 15 mois, comme collaborateurs parlementaires, pour un salaire mensuel nets de 3.000 euros par mois. Rien n'était dissimulé, tout était déclaré aux impôts. Les montants étaient scrupuleusement respectueux du crédit alloué à chaque parlementaire", détaille-t-il.
16h20
Le 06 février 2017
"Penelope a exercé dans la discrétion. Aujourd'hui, on retourne cette discrétion contre elle, et contre moi. Aujourd'hui, je le dis : sa façon de faire était digne", assène l'ancien Premier ministre.
16h19
Le 06 février 2017
16h18
Le 06 février 2017
François Fillon dément le caractère "fictif" de l'emploi de son épouse : "Pendant toutes ces années, mon épouse a pris en charge ces taches simples mais nécessaires. C'est elle qui a géré le courriers qu'on m'a adressé, qui a tenu mon agenda. C'est elle qui a travaillé sur mes interventions dans la Sarthe."
 
 
16h16
Le 06 février 2017
Le candidat n'hésite pas à rentrer dans les détails pour sa défense : "Mon épouse a d'abord été ma collaboratrice, puis celle de mon suppléant. Elle est ensuite redevenue ma collaboratrice. Elle a donc occupé ce poste pendant 15 ans. Et ceci pour un montant moyen de rémunération mensuel de 3.677 nets, salaire parfaitement justifié pour une personne diplômé de droit et de lettre". "On brandit un montant d'un million d'euros, pour faire sensation. En oubliant de préciser que la somme est en euros bruts. A-t-on déjà vu un montant brut cumulé sur 15 ans pour évoquer une rémunération ? Il n'y a que pour la famille Fillon qu'on le fait", enchaîne-t-il.
16h13
Le 06 février 2017
"C'est le candidat de la droite et du centre qui est visé, et j'assume mes responsabilités. Tous les faits évoqués sont légaux", assure le candidat, lançant au passage une petite pique aux Le Pen, "une famille d'intouchables du domaine de Montretout". 
 
 
16h11
Le 06 février 2017
François Fillon commence sa conférence de presse !
15h40
Le 06 février 2017
L'état d'esprit de François Fillon avant la conférence de presse ? "Offensif et déterminé" confie à Europe 1 son directeur de campagne, Patrick Stefanini.
15h35
Le 06 février 2017
15h27
Le 06 février 2017
"Je lui préparais des fiches. Il m'arrivait de le représenter" : interrogée par les enquêteurs, lundi 30 janvier, Penelope Fillon s'est défendue d'avoir occupé un emploi fictif tout en admettant n'avoir jamais officialisé son statut d'assistante parlementaire, selon le quotidien du soir. 
 

Penelope Fillon n'aurait jamais officialisé sa qualité d'assistante parlementaire

POLITIQUE - Interrogée par les enquêteurs, lundi 30 janvier, Penelope Fillon s'est défendue d'avoir occupé un emploi fictif tout en admettant n'avoir jamais officialisé son statut d'assistante...
15h25
Le 06 février 2017
Cette conférence de presse permettra-t-elle à François Fillon de faire face aux nouvelles révélations sur le "Penelope Gate" ? Ce que révèle Le Monde dans son édition de mardi fragilise en tout cas la défense du candidat, son épouse et ses enfants, déjà mise à mal. Il s'agirait de trois nouvelles affaires Fillon, deux étant liées aux deux enfants aînés du couple, la dernière aux liens qui unissent Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de La Revue des Deux Mondes, à François et Penelope Fillon.
 

LIRE AUSSI > Affaire Fillon : ces nouveaux éléments de l'enquête qui fragilisent la défense de la famille

POLITIQUE - La défense de François Fillon et de sa famille est de nouveau mise à mal par des révélations du "Monde" sur les déclarations du couple aux enquêteurs, lundi 30 janvier.
15h18
Le 06 février 2017
Bonjour à tous ! François Fillon, englué dans le Penelope Gate, a décidé de "s'exprimer devant les Français", à partir de 16h. Il interviendra depuis son QG de campagne, dans le XVe arrondissement de Paris. Cette prise de parole est retransmise en direct sur Europe 1 et Europe1.fr.