Sondage : Jacques Chirac, le préféré des anciens présidents

  • A
  • A
Sondage : Jacques Chirac, le préféré des anciens présidents
Les Français gardent une bonne opinion de la présidence de Jacques Chirac@ AFP/PATRICK KOVARIK
Partagez sur :

POPULARITE - D'après un sondage publié dimanche, Jacques Chirac et François Mitterrand sont les anciens présidents le plus populaires avec 63 et 61% d'opinions positives. 

Quelle est la meilleure solution pour regagner des points de popularité ? Sûrement terminer son mandat, à en croire un sondage Odoxa publié dimanche dans Le Parisien. Le quotidien publie les côtes de popularité de l'actuel et d'anciens présidents de la République et Jacques Chirac arrive légèrement en tête. 63% des personnes interrogées estiment qu'il a été un bon chef d'Etat. Les sondés ont été amenés à s'exprimer sur cinq présidents : Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Immédiatement derrière Jacques Chirac, dont on a fêté les 20 ans de sa présidence, François Mitterrand est aussi largement plébiscité. Pour 61% des personnes interrogées, le socialiste a été un bon président, une côte de popularité qui a pris six points en deux ans. Vient ensuite Valéry Giscard d'Estaing, qui a convaincu 57% des sondés (un score inchangé depuis le dernier sondage).

Sarkozy et Hollande délaissés. Le mandat de Nicolas Sarkozy n'a, lui, pas laissé une bonne image. L'ancien président ne recueille que 39% d'opinions positives. Une chute vertigineuse par rapport à 2013, où 48% des personnes interrogées gardaient un bon souvenir de sa présidence.

Le mandat de l'actuel président ne convainc pas, avec seulement 21% d'opinions positives. François Hollande a perdu huit points en deux ans. Parmi les sympathisants de gauche, ils sont 40% à être satisfaits de la présidence Hollande, contre 4% pour les sympathisants de droite.

Un président sympathique ? Peu importe. Parmi les qualités que les sondés voudraient voir chez leur chef de l'Etat, ils sont 71% à le souhaiter compétent et 50% à le vouloir honnête. Une personne sur quatre souhaiterait qu'il "incarne bien la France". En revanche, seuls 2% des sondés estiment la sympathie comme une qualité essentielle.