SONDAGE EXCLUSIF - A l'UMP, Sarkozy écrase déjà la concurrence

  • A
  • A
SONDAGE EXCLUSIF - A l'UMP, Sarkozy écrase déjà la concurrence
@ Reuters
Partagez sur :

Au lendemain de l'intervention de l'ancien président sur France 2, ils sont 75% des sympathisants UMP à voter Sarkozy. Mais les Français lui préfèrent toujours Juppé.

L'INFO. Les sondages, Nicolas Sarkozy en raffole. S'il a décidé de revenir en politique, c'est aussi parce que les enquêtes d'opinion font de lui le champion incontesté des sympathisants UMP. Ce que confirme un sondage exclusif Ifop pour Europe 1 et Le Figaro, réalisé au lendemain de sa longue intervention sur France 2.

>> A LIRE AUSSI - Les 10 phrases marquantes de l'interview de Nicolas Sarkozy

75% des sympathisants UMP votent Sarkozy… Hervé Mariton et Bruno Le Maire, les deux autres candidats déclarés à la présidence de l'UMP, ont du souci à se faire. Mais se croyaient-ils vraiment capables de battre leur ancien président ? Interrogés sur la personnalité qu'ils souhaitent voir occuper le poste de chef de l'opposition, 75% des sympathisants UMP votent Nicolas Sarkozy, un score en hausse de six points par rapport au mois d'août. A l'inverse, Bruno Le Maire, son seul challenger "crédible", chute fortement. L'ancien ministre de l'Agriculture ne recueille plus que 16%, contre 25% il y a un mois. Quant à Hervé Mariton, il plafonne toujours à 2%. La bataille est à peine commencée qu'elle est déjà pliée. Pour Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'Ifop, "s'il voulait, sur cette prestation [sur France 2], convaincre l'UMP qu'il était de retour, cela a marché compte tenu des scores plébiscitaires chez les sympathisants UMP, voire chez les sympathisants UDI et FN."

… mais Juppé reste le préféré des Français. Mais la guerre, elle, aura bien lieu en 2017, objectif (encore) inavoué de Nicolas Sarkozy. Sur ce sujet, c'est toujours Alain Juppé qui a la faveur des pronostics. Quelque 33% des Français souhaitent voir le maire de Bordeaux candidat à la présidentielle (en hausse de trois points), contre 26% pour l'ancien chef de l'Etat (en hausse de cinq points). En revanche, chez les sympathisants UMP, Nicolas Sarkozy domine encore très largement (65% contre 23%). Et ce sont eux, plus que les Français, qui se déplaceront dans les urnes pour choisir leur candidat. Autre élément qui devrait donner le sourire à Nicolas Sarkozy : sa capacité à rassembler tout le spectre de la droite, du centre à l'extrême droite. Plus de la majorité des électeurs FN interrogés (57%) ont en effet trouvé convaincante sa capacité à parler à tous les Français.

>> A LIRE AUSSI - Non, Sarkozy n'a pas la droite dans sa poche

Sarkozy va devoir convaincre les Français. Concernant son intervention sur France 2, Nicolas Sarkozy a encore du travail pour convaincre les Français. Si une (courte) majorité d'entre eux l'estime capable de "réformer l'UMP" (62%), de "rassembler la droite et le centre" (52%) et de "s'adresser à tous les Français" (52%), il existe encore une attente quant à sa capacité à "comprendre les problèmes des Français" (49%). Et ils ne sont que 48% à le trouver "convaincant" pour "faire le bilan et tirer les leçons de son quinquennat " et 45% pour "amener des idées nouvelles et renouveler la façon de faire de la politique". Pour Frédéric Dabi, le fait que, pour les Français, Nicolas Sarkozy n'a jamais vraiment quitter le terrain politique explique qu'il "n'a pas eu le temps de créer du désir. Les Français attendent un projet alternatif à celui de François Hollande." Plus problématique pour l'ancien président, seulement 43% des Français le croient capables de "proposer des solutions pour sortir le pays de la crise". Et le sondeur de conclure : "les Français restent un peu sur la méfiance vis-à-vis de Nicolas Sarkozy."