SNCF : Borne annonce un audit technique des grandes gares françaises

  • A
  • A
SNCF : Borne annonce un audit technique des grandes gares françaises
La gare Montparnasse a subi une immense panne au cœur de l'été dernier.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Après les pannes à répétition survenues dans les gares parisiennes ces derniers mois, la ministre des Transports Élisabeth Borne a reçu les patrons du groupe ferroviaire français lundi.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a demandé lundi à la SNCF de procéder à un audit technique des grandes gares françaises, de façon à présenter fin avril des "propositions d'action" pour éviter de nouvelles pannes. La ministre avait convoqué les patrons de la SNCF, Guillaume Pepy et Patrick Jeantet, pour une "réunion de travail" visant à faire le point après les incidents qui ont paralysé des gares parisiennes cet été et en décembre.

"Diagnostic complet". "SNCF Réseau lancera un diagnostic complet sur l'ensemble des systèmes d'alimentation électrique, de signalisation et sur les postes informatiques de toutes les grandes gares parisiennes (...) ainsi que sur les principales gares en région", a précisé le ministère dans un communiqué.

"L'objectif est (...) de mieux anticiper les points de fragilité du réseau, et de mobiliser les investissements nécessaires pour y remédier, en tenant compte des travaux d'ores et déjà prévus dans les quinze prochaines années en Ile-de-France et en région", a-t-il ajouté.

La SNCF promet une meilleure information des usagers. Cet audit devra être finalisé d'ici à la fin mars, et des "propositions d'actions, notamment sur les investissements prioritaires dans ces grandes gares, proposées pour fin avril 2018". Les mesures à prendre, le cas échéant, viendront renforcer le programme Rob.In lancé par la SNCF à la fin de l'été, visant à renforcer la robustesse du réseau malgré les travaux de modernisation en cours et à améliorer l'information au voyageur.

A cet égard, la SNCF a promis lundi un "affichage systématique et lisible dans toutes les gares concernées" de tous les travaux ayant des conséquences sur la circulation des trains. La SNCF va aussi tester dans la seconde quinzaine de janvier un "indicateur de gravité des incidents d'exploitation du réseau affectant les voyageurs", sur le modèle des échelles existant dans d'autres secteurs (météorologie, trafic routier ou nucléaire).